Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2014 1 03 /02 /février /2014 18:49

 

A en croire le dictionnaire, les ombres seraient la résultante de l'interception de la lumière par un corps opaque, ou à la limite semi-opaque.

 

Oeuvre de Brigitte Biizard - 2007

 

Je peux moi vous assurer, sans l'ombre d'un doute, après avoir parcouru bien des salles de musées et d'expositions, que les ombres n'ont en fait qu'une idée en tête, s'échapper au plus vite de ces corps opaques dont elles multiplient l'image à l'envie.

 

Maria Teresa Bertina - 'Harmonie du corps et de l'âme' - 2007

 

Force est de constater que les ombres ne supportent plus d'être condamnées à jouer les doublures.

 

Oeuvre de Françoise Naudet - 2007

 

Servir de faire-valoir au bellâtre qui se retourne et contemple l'image flatteuse que les ombres projettent de sa personne, c'est bien fini !

 

Oeuvre de Marie Louise Prugnat

 

On en arrive même parfois à la situation cocasse d'une sculpture qui court après son ombre qui s'enfuit.

 

Au Musée de sculptures en plein air du Smithsonian de Washington

 

Plus question de rester debout pour l'éternité. Les ombres revendiquent désormais le droit de s'asseoir sur les bancs publics.

 

Catherine de Kermor - 'Emma' - 2007

 

La contestation peu à peu grandit et se radicalise.

 

Au Musée Guimet à Paris

 

Mondialisation oblige, les divinités indiennes ont accepté de se silhouetter en ombres chinoises.

 

Didier Marcel - ''Coucher de soleil''

 

Le mouvement de protestation a gagné le monde rural. Les ombres des machines agricoles ont clamé haut et fort leur droit au statut d'oeuvre d'art à part entière.

 

Masque Hopi de l'Arizona - Drouot, Paris

 

Les ombres ethniques ont fait valoir l'importance de leur rôle d'intercesseurs avec le monde des ancêtres.

 

Statues d'ancêtres d'Afrique centrale - Sotheby's, Paris

 

Qui d'autre d'ailleurs que ces ombres, revenues de l'empire des ténébres, pourrait se porter garant de leurs doubles terrestres ?

 

Masque nigérian - Sotheby's, Paris

 

Et que l'on aille surtout pas comparer certaines ombres au caractère ombrageux à des masques d'Halloween, elles n'en seraient que plus courroucées. 

 

Oeuvre de Viviane Guybet - 2003

 

En attendant leur libération prochaine, quelques ombres ont préféré dissimuler leur excitation et rester sagement alignées comme des ombres de bonne famille. 

 

Effigie de Papouasie Nouvelle-Guinée. Galerie parisienne

 

Ce n'est certes pas le cas de cette ombre joyeuse et dansante que ne renierait pas un contorsionniste hip hop.

 

Oeuvre de Michel Serraz - 2007

 

Même ambiance enjouée parmi les ombres gracieuses surprises à imiter les gestes des baigneuses.

 

Hans-Peter Feldmann - 'Two Girls, one clipped' - 2005

 

Il y a cependant une ombre au tableau.et la révolution annoncée des ombres ne pourra avoir lieu. De même qu'il n'y a que dans les romans qu'un personnage peut évoluer sans ombre, seul un artiste pourra montrer une ombre privée de son personnage.

 

Nuit d'encre en Mer de Chine

 

La vie des ombres est éphémère. Que la lumière s'éteigne et tout, personnages et ombres confondus, disparaît dans l'obscurité stoppant net toute vélléité d'émancipation.

 

Ombre féline à sa toilette

 

Tout n'est donc qu'illusion et, comme le dit le proverbe :

"Les Hommes courent après leur ombre et les chats courent après leur queue".

 

oooOOOooo

 

La plupart des sculptures qui ont servi de support à cet article ont été exposées dans des manifestations publiques au Grand Palais à Paris, telles que la FIAC et Art Paris.

Présentées avec un arrière-plan de couleur rouge,et sous la lumière crue des spots, ces sculptures ont donné lieu à de curieux jeux d'ombres inspirateurs de cette fantaisie. 

 

 

La révolte des Ombres

Partager cet article

Repost 0

commentaires

midolu 12/02/2014 19:42

Ah mais ... " Nuit d'encre en Mer de Chine " m'a profondément interpellée, mais je croyais que son auteur voulait rester incognito !
Passe une très bonne soirée, Jean-François, et merci pour les surprises, les émerveillements, et les sourires !

Thaddée 12/02/2014 19:04

Une réflexion pleine de fantaisie qui m'a inspiré tout au long de ma lecture des tas d'idées ... comme ces ombres de dromadaires immenses, dans le désert, alors que les dromadaires sont des points. Je me suis demandé aussi quel serait le sort d'une ombre privée de son corps. Tes photos et leur texte m'ont fait voyager :) ! Merci Jean-François !

Jean-François 12/02/2014 23:30

Il est vrai que ce monde des ombres est bien fascinant et ouvre la porte à des variations infinies...encore faut-il qu'il y ait du soleil ou une lumière forte ! Il serait intéressant d'ailleurs de comparer les ombres à l'équateur et aux pôles.. Et que dire des croyances tribales quand marcher sur l'ombre de quelqu'un est signe de mort. On doit faire un sacré détour au crépuscule :-)) Décidément un sujet qui permet tant de réflexions... Bonne soirée Thaddée. A bientôt.

midolu 11/02/2014 10:58

En se démultipliant (jamais tout à fait une autre, jamais tout à fait la même), l'ombre expose ses " doubles " et on voit l'ombre de l'ombre de l'ombre ....
Un reflet dans l'eau, est-ce une ombre ?
Jean-François, tu composes une exposition et une partition merveilleuses !
Belle journée.

Jean-François 11/02/2014 16:33

Un commentaire qui me laisse sans voix.. ou plutôt sans plume. Moi, qui n'était pas peu fier de ma 'Nuit d'encre en Mer de Chine', il me faut à présent réfléchir sur la parthénogenèse des ombres et méditer sur la question transcendantale 'les reflets sont-ils des ombres'. Voilà qui m'apprendra à avoir des lectrices intellectuelles :-))
Très bonne soirée Midolu. :

JACQUELINE 03/02/2014 23:07

Belle idée que cette évocation de l'ombre. Quand elle est artistique c'est encore mieux et dévoile ainsi l'ame de l'oeuvre!!
Bravo!

Jean-François 04/02/2014 00:02

Merci Jacqueline. Un article un brin iconoclaste, mais j'avais été fasciné par ces ombres portées des sculptures, spécialement celles de la première image où l'on a vraiment l'impression de voir les ombres s'éloigner subrepticement de l'oeuvre. Bonne soirée romaine.

Présentation

  • : Mémoire de Rivages
  • Mémoire de Rivages
  • : Pourquoi ce blog? Pour ne pas oublier tous ces rivages, proches ou lointains, que j'ai connus, pour faire partager ces regards, ces visions, ces impressions fugaces, ces moments suspendus et qui ne se reproduiront plus, pour le plaisir de montrer des images et d'inventer des histoires, pour rêver tout simplement..
  • Contact

Profil

  • Jean-François
  • Amoureux invétéré des voyages, des tropiques, des bords de mer, des jardins, de la nature, de l'art etc.. etc..
  • Amoureux invétéré des voyages, des tropiques, des bords de mer, des jardins, de la nature, de l'art etc.. etc..

Recherche

Catégories