Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 février 2014 7 23 /02 /février /2014 17:50

 

Ils sont pour la plupart bien sagement alignés dans des vitrines, éclairés juste ce qu'il faut, rassemblés dans une même division des collections permanentes du Musée du Quai Branly à Paris, au nom évocateur de cocotiers, de lagons bleus et de sable immaculé ; Océanie.

 

Crochet agiba - population Kerewa - Papouasie-Nouvelle Guinée  (détail)

 

Ils viennent de cette myriade d'îles, parsemées, telle une poussière d'étoiles, à la surface du grand Océan, et que nous, les Blancs, avec notre manie de tout classifier, avons divisé en trois immenses régions dont les noms riment avec poèsie : Mélanésie, Micronésie, Polynésie, dont les frontières démesurées courent sur les vagues sombres du Pacifique.

 

Sculpture iniet Tolaï - île de Nouvelle Bretagne   (détail)

 

Tous ces objets, qui paraissent tellement satisfaits d'être ainsi harmonieusement présentés à la contemplation des foules ont connu des péripéties dont peu de visiteurs, qui se penchent sur les petits cartels explicatifs, ont pleinement conscience.

 

Poteau bisj Asmat - Indonésie - Papouasie occidentale  (détail)

 

Si tous ces objets ne sont pas d'un âge vénérable et n'ont pas nécéssairement connu le choc du premier "contact" avec les navigateurs blancs, contact initial d'ailleurs parfois limité à une volée de flèches, ils ont tous, à un degré ou à un autre, été au coeur de cérémonies et de rituels scandant la vie des hommes au sein de la communauté qui leur donna naissance.

 

Masque des Salomon - île Bougainville

 

Que l'on se trouve dans un atoll minuscule isolé au ras des flots ou perdu dans une vallée reculée au fin fond de la Papouasie, la grande affaire ce sont les esprits. Ils sont partout, esprits des eaux, de la terre, des arbres  du ciel, que sais-je encore. Pour le bon ordre des choses et le bien-être des villageois, il convient avant tout de s'assurer que les esprits sont satisfaits, faute de quoi le chaos aura tôt fait de s'abattre sur la communauté.

 

Ceinture de danse mbangu shamia Iatmul & masque Iatmul - Papouasie - Nouvelle Guinée  (détail)

 

Pour apaiser les esprits, les masques dansent au son des tambours, et les danseurs disparaissent sous des accoutrements de fibres, de plumes  de feuillages, de plantes parfumées, d'ornements en coquillages qui bruissent au rythme des instruments en un tourbillon de couleurs et de sons.

 

Masques du Vanuatu - île d'Ambae  (détail)

 

S'il y a une catégorie d'esprits dont il est primordial de s'assurer du bien-être, c'est bien celle des ancêtres du clan. Gare aux défunts qui errent sans trouver le repos car ils ne laisseront pas en paix les vivants.

 

Pirogue cérémonielle wuramon Asmat - Indonésie - Papouasie occidentale  (détail)

 

On veillera particulièrement à ce que la pirogue des âmes les emporte en douceur vers ce lieu où les vivants ne peuvent aller et où les ancêtres vénérés connaîtront enfin paix et sérénité.

 

Crâne surmodelé d'un mannequin funéraire rambaramp - Vanuatu - île de Malekula  (détail)

 

Les crânes surmodelés des ancêtres prestigieux feront l'objet d'une dévotion particulière, surtout s'ils ont été de valeureux guerriers. La force spirituelle qui en émane contribuera à renforcer la vitalité de la communauté et sera source d'émulation pour les jeunes initiés avides d"en découdre avec les adversaires du clan.

 

Statuette du bas Sepik - population Tin Dama - Papouasie-Nouvelle Guinée  (détail)

 

Quoi de plus exaltant et viril qu'une belle chasse aux crânes qui, si elle se révèle fructueuse, permettra de laver l'affront précédemment causé par le clan rival de la vallée voisine. Le vainqueur s'appropriera l'énérgie vitale de l'ennemi tué dont le crâne viendra s'ajouter aux trophées suspendus dans la maison commune.

 

Masque des Salomon - île de Nissan  (détail)

 

Et les masques danseront à nouveau, comme ils dansent pour l'initiation des jeunes garçons, pour les cérémonies funéraires et tous ces rituels qui marquent l'ascension d'un membre du clan dans la hiérarchie de la société.

 

Masque-coiffe de passage de grade - Vanuatu - île de Malekula  (détail)

 

Le nouveau promu exhibera fiérement au cours de sa danse les attributs de son nouveau statut, qu'il aura chèrement payé en offrant une quantité non négligeable de dents de cochons recourbées.

 

Masque à igname Abelam - Papouasie-Nouvelle Guinée  (détail)

 

Membre reconnu de la communauté, il participera aux rites de fertilité à l'occasion de la récolte des ignames, tubercules sacrés qui ne pourraient croître sans une relation étroite entre les esprits de la terre et le travail des hommes. Les specimens les plus remarquables seront recouverts de masques en vannerie et honorés comme il se doit.

 

  

Figure d'esprit Tolaï en calcaire - île de Nouvelle Bretagne  (détail)

 

Le premier choc passé après que les voiles des grands navigateurs eurent disparu à l'horizon, la vie aurait pu continuer comme avant, avec ses rites, ses cultes, ses cérémonies, ses guerres et ses interdits  La fureur missionnaire en décida autrement.

 

Marionnette Small Nambas - Vanuatu - île de Malekula  (détail)

 

Dans leur zèle évangélisateur, les bons pères, fraîchement débarqués dans ces îles cannibales, s'en prirent à tous les signes de croyances païennes. Les autodafés d'objets sacrés furent légion et les jolies vahinés enfilèrent bientôt la 'robe mission'.

 

Détail d'un plat à nalot - Vanuatu - île de Malo

 

Il se trouva pourtant un certain nombre d'objets que les missionnaires expédièrent à leurs supérieurs au delà des mers, trophées destinés à prouver la progression de la vraie foi sur les rites barbares... et qui sont exposés à présent dans les musées occidentaux !

 

Poteau bisj  Asmat - Indonésie - Papouasie occidentale  (détail)

 

Paradoxalement, beaucoup d'objets océaniens n'étaient pas conçus pour durer. Les immenses poteaux bisj de la partie indonésienne de la Papouasie-Nouvelle Guinée, dédiés au culte des ancêtres, étaient abandonnés dans les marécages après usage. En pourrissant, ils servaient de nutriment aux racines des sagoutiers, assurant ainsi la pérennité du cycle vital et l'approvisionnement en nourriture de la communauté.

 

Masque Baining de Papouasie-Nouvelle Guinée - île de Nouvelle Bretagne  (détail)

 

Réalisés à partir d'ue fragile ossature en rotin et composés le plus souvent de fibres, de tissus, d'enduits végétaux, d'éléments d'origine animale, de toiles d'araignée, de fleurs etc.. les masques qui fascinèrent tant les surréalistes par leur inventivité, étaient en général mis au rebut après leur performance.

 

Masque de danse funéraire jipae Asmat - Indonésie - Papouasie occidentale  (détail)

 

Lorsque vint le temps des expéditions scientifico-géographiques, les anciens du village ne se souvenaient déjà plus de la signification profonde des objets qu'on leur achetait 1 ou 2 shillings ou qui étaient échangés contre une herminette, un couteau ou un lot de verroterie de bazar.

 

Sculpture de grade - Vanuatu - île de Malekula  (détail)

 

Aujourd'hui, dans une vente publique, quand s'abat le marteau du commissaire-priseur à l'issue d'une lutte d'enchères éffrénée pour une pièce importante, le prix final d'acquisition  permettrait au commun des mortels de jouir d'une retraite heureuse dans l'une de ces îles paradisiaques....

 

Sculpture masculine - région du lac Sentani - Indonésie - Papouasie occidentale  (détail)

 

Un grand nombre d'objets, désormais figés au garde-à-vous dans leur vitrine, ont vécu ces péripéties.

 

Masque-coiffe temes napal - Vanuatu- île de Malekula  (détail)

 

lls regardent désabusés les visiteurs qui les regardent et donnent parfois l'impression de mal comprendre l'enchainement de circonstances qui les a conduit à cette incarcération muséale.

 

Masque - population Elema - Papouasie-Nouvelle Guinée  (détail)

 

Dans la partie consacrée aux arts du Vanuatu, les enfants, assis en cercle, écoutent fascinés, la jolie conférencière leur conter l'histoire de l'ogresse Nevimboumbao et de son drôle de mari filiforme juché sur ses épaules.

 

Masque-coiffe de passage de grade - Vanuatu - île de Malekula

 

De même que Matisse et Picasso avaient été tellement impressionnés par ces figures étranges aux formes déroutantes et aux couleurs vives - en fait des coiffes de passage de grade - les enfants adorent ces objets d'une créativité si débridée, aux antipodes des canons artistiques traditionnels.

 

Marionnettes Small Nambas - Vanuatu - île de Malekula  (détail)

 

Les temes, marionnettes 'fantômes' peuplent aussi toute une vitrine. Ils avaient pour vocation de divertir les esprits ancestraux qui, pendant ce temps là n'allaient pas chercher noise aux vivants.

 

Masque de façade Chambri - Papouasie-Nouvelle Guinée

 

Rescapés du choc des cultures, du zèle missionnaire, de l'abandon et de l'oubli, tous ces objets océaniens, maintenant dispersés dans les musées du monde, témoignent de la grande originalité et de la diversité des cultures dont ils sont l'expression. 

 

Tambour à fente Small Nambas - Vanuatu - île de Malekula  (détail)

 

Ils sont les vestiges de rencontres - certaines ont eu lieu il y a moins d'un demi-siècle - qui  ont profondément modifié les modes de pensée et de vie des habitants de ces régions.

 

Crâne surmodelé d'un mannequin funéraire rambaramp - Vanuatu - île de Malekula  (détail)

 

Beaucoup d'îles et d'archipels de l'Océanie ont traversé les horreurs de la guerre du Pacifique et les bouleversements qui en ont résulté.

 

Masque en écorce - Vanuatu ?  (détail)

 

Depuis, différents états ont accédé à l'indépendance et se réapproprient peu à peu leur culture ancestrale. Les traditions renaissent et, avec elles, la fierté d'appartenir à une communauté. Les festivals des arts du Pacifique qui se multiplient dans cette immense région du monde sont la démonstration de ce renouveau.

 

Figure d'esprit Tolaï en pierre calcaire - île de Nouuelle Bretagne

 

Répondant à l'engouement des touristes pour ces objets venus d'ailleurs, d'habiles artisans reproduisent en série des boucliers, masques et sculptures qui jamais ne connaîtront une cérémonie rituelle, mais c'est bien dans les salles et les couloirs des musées que ces intercesseurs du divin, ceux qui communiquent avec les esprits, ont trouvé leur dernier refuge.

 

Masque Tamake - Vanuatu - île d'Ambrym  (détail)

 

Les objets océaniens ont bien une âme. Même dépouillés de leurs fleurs, de leurs plumes et de leur accoutrement de feuilles, même condamnés à l'immobilité, fragiles témoins de temps révolus, ils regardent toujours fixement un monde auquel nous n'avons pas accès.

 

Statuette des îles Salomon  (détail)

 

oooOOOooo

 

Toutes les photos de cet article ont été réalisées au Musée du Quai Branly, à Paris, dans la section Océanie du Plateau des Collections.

Objets océaniens, avez-vous donc une âme ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Cratès 11/02/2017 10:42

Merci pour ces photos et ce texte qui en dit long. J'avais visité à Paris le musée des "arts océaniens (avant celui que quai Branly) et j'avais eu aussi cet impression que vous décrivez si bien, ce sens qui nous échappe aujourd'hui.
Mais, même éloigné de nous par les siècles et une culture aux antipodes de la notre, quelque chose nous interpelle, quelque chose au fond de nous semble nous rappeler que la source des origines et des mythes ont un trait commun à tous les humains.

Merci

Jean-François 11/02/2017 20:08

Vous avez tout-à-fait raison. Les mythes fondateurs ont tous quelque chose en commun et les croyances de ces populations, que les missionnaires ont tenté d'éradiquer avec tant d'énergie, plongent leurs racines dans un subconscient qui nous rapproche au travers de nos différences. Ceci dit, le mythe du 'bon sauvage' est une vue de l'esprit et la Papouasie continue à être ravagée par une insécurité galopante, mais le fait que les nations du Pacifique se réapproprient peu à peu leurs traditions est extrêmement encourageant. Merci pour la visite et l'aimable commentaire. Bonne soirée à vous.

Martine Pinard 30/07/2014 18:36

Vos photos sont toujours extraordinaires ! Je redécouvre des oeuvres du musée. Bel été à vous, bien amicalement. Martine

midolu 28/02/2014 14:14

Bonjour Jean-François. J'étais déjà passée mais sans tout regarder et sans lire tes commentaires toujours particulièrement instructifs (et qui ne manquent pas de pittoresque au demeurant). D'ailleurs, je reconnais que c'est ce que tu dis de ces masques et objets, de ces histoires et de ces cultures qui m'intéresse, davantage que les objets eux-mêmes. Peut-être parce que, séparés de leur peuple, des cérémonies éphémères auxquelles ils ont participé, ils ont quand même perdu de leur âme et ce qui est le plus émouvant c'est ce regard qu'ils portent sur nous, désabusé et parfois ironique ... Trophées de la vanité des hommes colonisateurs ...
Merci pour avoir réussi à m'intéresser à une exposition vers laquelle je n'aurais sans doute pas été attirée.
Passe une agréable fin de semaine, Jean-François.

Jean-François 28/02/2014 18:10

Merci Midolu pour ce commentaire méritoire. Il faut bien reconnaître que l'art océanien ne se laisse pas facilement appréhender. D'abord, il est aux antipodes (pas seulement géographiquement) des canons traditionnels de l'art occidental et souvent beaucoup plus difficile à "apprécier" que les œuvres majeures de l'art africain plus proches de nos conceptions. Ensuite, il demande sans doute une compréhension plus poussée des cultures qui ont été à son origine Ceci dit, beaucoup de collectionneurs d'art africain se tournent "sur le tard" vers cet art du bout du monde, plus libéré des carcans qui enserrent les objets rituels du continent noir. Si les surréalistes ont tellement aimé les objets d'Océanie c'est bien à cause de leur incroyable inventivité formelle. J'avoue pour ma part apprécier plus à présent les objets du Pacifique que les objets africains. Il faut dire aussi que, pendant longtemps, il y avait moins de faux parmi ces objets que partout ailleurs... mais là aussi les choses évoluent!
Bon week-end Midolu. A bientôt.

Présentation

  • : Mémoire de Rivages
  • Mémoire de Rivages
  • : Pourquoi ce blog? Pour ne pas oublier tous ces rivages, proches ou lointains, que j'ai connus, pour faire partager ces regards, ces visions, ces impressions fugaces, ces moments suspendus et qui ne se reproduiront plus, pour le plaisir de montrer des images et d'inventer des histoires, pour rêver tout simplement..
  • Contact

Profil

  • Jean-François
  • Amoureux invétéré des voyages, des tropiques, des bords de mer, des jardins, de la nature, de l'art etc.. etc..
  • Amoureux invétéré des voyages, des tropiques, des bords de mer, des jardins, de la nature, de l'art etc.. etc..

Recherche

Catégories