Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mai 2014 5 09 /05 /mai /2014 18:50

 

Partir allègrement, le nez en l'air et l'appareil photo en bandoulière, à la chasse au 'street art'' dans le 13ème arrondissement de Paris, c'est, pour celui qui pratique ce sport, l'occasion de comprendre soudain, au détour d'une rue, ce qu'a pu ressentir Gulliver lorsque, à l'occasion de son deuxième voyage, il débarqua à Brobdingnag, l'île des géants.

 

JanaundJs - 110, rue Jeanne d'Arc (2011)

 

Ne voila t'il pas que l'innocent photographe se retrouve lui-même objet d'une vive curiosité de la part de ces géants, hauts parfois de dix étages, qui paraissent amusés de découvrir cet intriguant petit personnage venu à leur rencontre.

 

Auteur non connu - Oeuvre maintenant détruite ayant figuré sur la Tour 13

 

L'intrépide explorateur n'est pas au bout de ses surprises car ce monde gargantuesque, au fur et à mesure qu'il le découvre, se révèle d'une étonnante diversité.

 

 

Seiner - 13, avenue de la Porte d'Italie

 

Ignorant l'infernale rumeur du périphérique à ses pieds, cette étrange figure, déité sans doute d'un monde champêtre disparu, semble habitée de visions crépusculaires.

 

Jorge Rodriguez-Gerada - Portrait de Philippe Pinel - place Pinel - (2013)

 

Ici, ce digne personnage d'un autre temps, parait trouver tout à fait normal d'avoir sauté deux siécles sans même y prendre garde.

 

Shepard Fairey (OBEY) - 'Rise above rebel' - 93, rue Jeanne d'Arc - (2012)

 

Là, une passionaria rêveuse se remémore les combats héroiques de la lutte révolutionnaire.

 

Alapinta Crew (Maher & Aner) - 'Tierra Madre' - 50, rue Jeanne d'Arc - (2011)

 

Pacha Mama en personne, la Terre Mère des amérindiens, est là aussi, qui nourrit les humains de ses bienfaits.

 

STEW - Oeuvre maintenant détruite, ayant figuré sur la Tour 13 - (2013)

 

Un pélerin japonais poursuit pendant ce temps sa quête d'éternité.

 

Inti - 'Our utopia is their future' - 129, avenue d'Italie - (2012)

 

Ces êtres immenses ne seraient-t'ils en fait que des marionnettes manipulées par un créateur gigantesque ?

 

Inti - école Lahire, 8, rue Lahire - (2011)

 

Qu'en est-il alors de ce curieux dormeur vêtu d'un étonnant patchwork aux couleurs vives?

 

  

STEW - 'Le Grand Héron Bleu' - place de Vénétie - (2013)

 

Dans ce monde épris de gigantisme, les animaux eux-mêmes ont atteint des proportions colossales.

 

C215 - angle boulevard Vincent Auriol et rue Nationale

 

Et le chat qui guette les oiseaux est devenu quant à lui un monstrueux félidé.

 

 

SETH - 2, rue Emile Deslandres

 

Il apparait pourtant, passée la surprise initiale, que ces géants ont su préserver un monde enchanté où rêve et poésie se côtoient. 

 

Cyril Vachez & David N. - 'De tous pays viendront tes enfants' - angle rue des Malmaisons et avenue de Choisy - (1988)

 

Il y a dans leur regard quelque chose de l'innocence originelle.

 

C215 - école Dorée, 90, boulevard Vincent Auriol - (2011)

 

Leur monde est un monde magique, à mille lieues de notre univers déjanté et chaotique.

 

M-City - 122, boulevard de l'Hôpital

 

A la cruelle rigidité d'un machinisme dévorant et impitoyable ...

 

SETH & Kislow - 29, rue des Cordelières - 

 

... ils opposent le monde oublié de l'enfance et du rêve.

 

C215 - 'Nina et Nina' - rue des Frères d'Astier de la Vigerie, angle rue Baudricourt / avenue d'Ivry - (2013)

 

Nous croyons les regarder, mais c'est en fait sur nous que leurs regards se posent.

 

Vhils - 173, rue du Château des Rentiers

 

Leur questionnement muet, obsédant, nous interpelle.

 

Claudio Ethos - stade Carpentier, boulevard Masséna

 

Boulevard Masséna, un vent impétueux essaie en vain de chasser hors les murs ces envahisseurs hors normes.

 

JanaundJs - 110, rue Jeanne d'Arc - (2011)

 

Notre promeneur photographe qui aura parcouru en tous sens les rues et les ruelles de ce singulier Arrondissement reviendra de sa chasse aux géants avec quelque chose de plus précieux encore que ses chers clichés.

 

C215 - 'Mélancolique' - avenue de Choisy, à côté du lycée Gabriel Fauré

 

Il gardera l'image d'un monde merveilleux et magique où les murs lui rappelent qu'au delà de la fureur et du bruit de la ville, il y a toujours au fond de nous une petite part de poésie qui ne demande qu'à éclore, fleur fragile et qu'il faut protéger.

 

oooOOOooo

 

Ils viennent de Cuba, de Pologne, des USA, de France, du Chili, du Portugal, du Brésil, et d'autres pays encore. La Municipalité du 13ème Arrondissement de Paris a eu la clairvoyance de leur confier, avec la collaboration active des propriétaires des immeubles concernés, la réalisation de grandes fresques qui égaient à présent de nombreux murs de cette partie de la capitale.et attirent chaque jour plus de visiteurs amateurs du 'street art'. Ces artistes talentueux ont su insufler une vitalité nouvelle à des quartiers attachants.

 De par leurs caractéristiques 'monumentales', ces fresques ont, pour la plupart, la chance d'échapper aux dégradations des graffiti sauvages que des tagueurs barbouilleurs infligent trop souvent à de superbes oeuvres. Ce ne fut malheureusement pas le cas pour la belle fresque de ZED, rue Watt, 'la Locomotive', que sa position trop à la portée des gribouilleurs vandales a conduit à sa perte.

Mais n'est-ce pas après tout le caractère éphèmère de l'art de la rue qui en rend émouvantes les réalisations les plus sensibles ?

 

 

 

Les Géants de Paris 13

Partager cet article

Repost 0

commentaires

midolu 23/05/2014 14:36

Oui, j'apprécie le site et le style de Catherine Alice Palagret et je suis abonnée à ses articles.
D'ailleurs, peut-être était-ce toi qui me l'as fait découvrir ?
Merci !
Bonne fin de semaine Jean-François.

midolu 22/05/2014 17:11

Je suis venue il y a " quelque temps " poster sur le billet des billets, pas pour de faux ! ;-)
Dans le genre street-art mais plus éphémère, j'ai découvert (par l'intermédiaire de Facebook) le travail à la craie de David Zinn. J'aime aussi beaucoup son utilisation de l'environnement pour " poser " ses petits personnages !
http://zinnart.com/
À très bientôt, Jean-François.

Jean-François 23/05/2014 14:16

Ces petits personnages de David Zinn sont absolument adorables. Si tu t'intéresses au street art, on trouve des articles très documentés sur le site archeologue.over-blog.com de Catherine-Alice Palagret. Ses billets Archéologie du futur, Archéologie du quotidien sont souvent savoureux et surprenants. Mon artiste de la rue préféré demeure Seth (Julien Malland), il a publié récemment un recueil de fresques réalisées par lui sur des murs perdus de quartiers du bout du monde, toujours profondément poétiques, sous le joli nom 'Extra Muros'.
Bon week-end !

midolu 22/05/2014 13:16

Bonjour Jean-François.
Cette balade " street'artistique " dans le 13ème est source de belles découvertes ! J'avais déjà vu et apprécié tes articles à Valparaiso et en Australie.
Ma fille ayant habité quelques années dans cet arrondissement rue Barrault, je n'ai cependant jamais eu l'occasion de rencontrer ces oeuvres monumentales qui posent leur regard sur nous ... Un regret ...
Bonne journée.

Jean-François 22/05/2014 14:02

Ravi de retrouver ma fidèle lectrice ! La plupart de ces grandes œuvres sont récentes, 2 ou 3 ans tout au plus, grâce à l'initiative intelligente de la municipalité. La plus ancienne est une fresque de Fabio Rieti, rue Clisson, représentant Jean-Sébastien Bach. Elle date de 1980, peut-être la plus ancienne de Paris (avant, c'était surtout Du beau, Du bon, Dubonnet...). Malheureusement elle commence un peu à devenir moins lisible. A présent, le street art est à la mode et fleurit partout, avec du bon... et du moins bon (non, pas de Dubonnet !).
A bientôt j'espère.
onne journée.

Annick 13/05/2014 02:08

j'aime beaucoup cet art de rue!et là, c'est à voir!
il y a à Lyon tout un quartier où les murs sont recouverts....
à Cayenne où j'habite...les fresques sont plus petites...sur des murs...car pas d'immeubles de + de 4 étages...
amitiés.

Jean-François 13/05/2014 10:53

Il faut dire que la taille de ces fresques du 13ème arrondissement de Paris est exceptionnelle mais elle a le mérite d'enjoliver de grands immeubles autrement plutôt tristounets. Je préfère pour ma part des habitations plus à taille humaine. Mon goût pour cet art est né à Valparaiso il y a déjà quelques années où j'avais découvert d'incroyables fresques aux couleurs somptueuses (http://memoirederivages.over-blog.com/article-les-tags-de-valparaiso-49821897.html). Les artistes chiliens travaillent maintenant partout dans le monde et j'ai toujours plaisir à les retrouver.Merci pour la visite. Bonne journée guyanaise.


http://memoirederivages.over-blog.com/article-les-tags-de-valparaiso-49821897.html

claire 12/05/2014 21:18

il va falloir que j'aille faire un tour dans le secteur peut être que je trouverai quelques clichés sympatoches à faire !

Jean-François 12/05/2014 22:45

Sans aucun doute ! Il faut parcourir les rues sympa du quartier de la Butte aux Cailles qui regorgent d’œuvres de Miss-Tic, Seth, Philippe Baudelocque etc..Sinon, en dehors des fresques géantes du secteur Italie, Choisy.. on trouve de très beaux portraits de C215 sur les armoires EDF le long de la Seine, malheureusement souvent sauvagement tagués. Enfin, pour les amateurs de tags 'durs', il y a l'incroyable rue des Frigos : psychédélique ! Voilà. Merci pour la visite. Bonne fin de soirée.

JACQUELINE 12/05/2014 20:46

Un bien bel article! J'aime beaucoup cet art des rues qui rassemble de grands artistes. Je les traque dans le rues de Rome !!!
Je partage ton article sur Face book.....

Jean-François 12/05/2014 22:29

Merci Jacqueline pour la visite et la diffusion. J'ai comme toi un faible pour le bel art des rues, tout particulièrement les superbes portraits de C215 et les fresques si poétiques de Seth. La Municipalité du 13ème a vraiment fait preuve d'intelligence en permettant à de tels artistes d'enjoliver les murs du quartier. Bonne fin de soirée.

Présentation

  • : Mémoire de Rivages
  • Mémoire de Rivages
  • : Pourquoi ce blog? Pour ne pas oublier tous ces rivages, proches ou lointains, que j'ai connus, pour faire partager ces regards, ces visions, ces impressions fugaces, ces moments suspendus et qui ne se reproduiront plus, pour le plaisir de montrer des images et d'inventer des histoires, pour rêver tout simplement..
  • Contact

Profil

  • Jean-François
  • Amoureux invétéré des voyages, des tropiques, des bords de mer, des jardins, de la nature, de l'art etc.. etc..
  • Amoureux invétéré des voyages, des tropiques, des bords de mer, des jardins, de la nature, de l'art etc.. etc..

Recherche

Catégories