Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mai 2014 7 18 /05 /mai /2014 18:04

J'aurais très bien pu naître armoire à linge, armoire à glace ou armoire à pharmacie, et pourquoi pas, armoire normande ou savoyarde, toute ornementée de belles moulures. Le sort hélas en décida autrement et je devins tout simplement une de ces armoires électriques urbaines qui semblent avoir poussé sur le bitume comme champignons après la pluie.

 

 

Avec mon allure terne et parallélépipédique on ne peut vraiment pas dire que je contribue à l'embellissement de la ville et les passants d'ailleurs m'ignorent superbement. Comme pour accentuer ma détresse, on m'a couverte d'un triste revêtement marron granuleux censé décourager les collages et graffiti sauvages en tous genres.

 

 

C'était sans compter sur l'opiniâtreté des barbouilleurs locaux qui vandalisent allégrement tout ce qui passe à portée de leurs bombes. Il ne me restait donc plus, entre deux séances de karcher appliqué brutalement par les justiciers municipaux, qu'à subir l'outrage honteusement en feignant l'indifférence.

 

 

C'est alors qu'une star de l'art urbain eût l'idée géniale de m'utiliser comme support de ses merveilleux portraits au pochoir.

 

 

Le succès fut immédiat et bientôt nombre de mes consoeurs se parèrent également de superbes oeuvres qui n'ussent pas déparé dans une galerie d'art à la mode.

 

 

 

On venait de loin pour nous contempler. On nous photographiait, nous les humbles, les modestes armoires aux portes closes sur de mystérieux compteurs dissimulés aux regards des passants. 

 

 

Nous existions enfin, nous étions devenues des oeuvres d'art qui participaient à l'enrichissement esthétique de la cité.

 

 

 

D'autres artistes suivirent l'exemple dans ce qui était devenu un musée à ciel ouvert.

 

 

Le dimanche, on venait en famille explorer le quartier à la recherche de nouvelles créations, un jeu de piste où les enfants excellaient.

 

 

C'était la fête, une vie nouvelle animait des rues autrement bien moroses.

 

 

Pendant un temps, tout se passa de la meilleure façon, mais les graffeurs sauvages, d'abord intimidés par des oeuvres avec lesquelles ils étaient bien incapables de rivaliser, commencèrent petit à petit à y mêler leurs gribouillis avec, comme conséquence ultime pour les armoires concernées, la karchérisation finale lorsqu'il devenait évident que le dessin initial n'était plus qu'un infame embrouillamini.

 

 

Les vandales à la bombe trouvèrent même, à l'occasion des élections à la Mairie de Paris, un allié inattendu en la personne de colleurs d'affiches trop zélés, qui trouvèrent terriblement intelligent de transformer le déjà célèbre fumeur à la cigarette en contribuable effrayé à la perspective d'une hausse prétendue des impôts locaux.

 

 

Mais le danger le plus insidieux vint de la notoriété même de l'artiste, dont les oeuvres étaient à présent exposées dans les meilleures galeries de par le monde et dont la cote, en salles de vente atteignait des niveaux jusqu'alors inégalés.

 

 

Il y avait à Vitry-sur-Seine une armoire que le Maître honora d'un superbe portrait de vieillard enturbanné. Les habitants du quartier l'aimaient bien ce portrait.  Or, par une sombre nuit d'hiver, des malfaiteurs d'un nouveau genre, espérant sans doute tirer profit du portrait, agressèrent sauvagement la pauvre armoire et arrachèrent brutalement la porte et le vieillard avec.

 

    

Dans le journal du matin suivant, on put voir la photo de la malheureuse dont la plaie béante laissait apparaître l'intimité de ses compteurs et de ses cables.

Triste sort en vérité que celui des armoires EDF qu'un artiste a tenté de soustraire à l'implacable fatalité qui les poursuit, pour finalement les exposer à un danger plus grand encore que sa notoriété fit naître.

 

oooOOOooo

 

C215 (Christian Guémy) est à présent mondialement connu. Plusieurs de ses pochoirs sont toujours visibles le long de la Seine entre le quai d'Austerlitz et le pont National, ainsi qu'à Ivry et Vitry-sur-Seine, où il a son atelier.

 

Requiem pour une armoire défunte

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Thaddée 01/06/2014 16:24

Et hop, un coup de graff et les armoires prennent un coup de frais. J'adore la boîte aux lettres jaune avec son fumeur, c'est ma préférée. Bon dimanche après-midi Jean-François :-)

midolu 22/05/2014 13:24

Dommage pour ces oeuvres que l'intérêt porté sur elles soit trop souvent lié à la cupidité de certains ...
Jean-François, je te souhaite un beau voyage.
Pensées amicales

Jean-François 22/05/2014 14:27

Les - vrais - artistes de la rue n'ont que plus de mérite à affronter ainsi les risques liés à la vulnérabilité des supports qu'ils utilisent. Espérons aussi que le succès que rencontrent certains d'entre eux ne leur portera pas trop à la tête !
Merci beaucoup pour tes vœux.
Amitiés.

JACQUELINE 20/05/2014 12:16

C'est magnifique!!! J'aime énormément cet Street Art qui est un renouveau de la ville
Ton article me plait énormément! Je le partage!!!
Bonne semaine

Jean-François 20/05/2014 20:05

Merci beaucoup Jacqueline. Il est vrai que ces pochoirs de C215 sont superbes. Espérons que la notoriété de l'artiste n'engendrera pas trop de vandalisme car il est si difficile de faire fleurir de l'art sur le béton ! Je dois bientôt aller à San Francisco où il y a parait-il plus de 400 fresques dans le quartier de Mission. De quoi perdre la tête ! J'espère vraiment avoir assez de temps pour y faire un tour...
Bonne semaine à toi aussi..

Présentation

  • : Mémoire de Rivages
  • Mémoire de Rivages
  • : Pourquoi ce blog? Pour ne pas oublier tous ces rivages, proches ou lointains, que j'ai connus, pour faire partager ces regards, ces visions, ces impressions fugaces, ces moments suspendus et qui ne se reproduiront plus, pour le plaisir de montrer des images et d'inventer des histoires, pour rêver tout simplement..
  • Contact

Profil

  • Jean-François
  • Amoureux invétéré des voyages, des tropiques, des bords de mer, des jardins, de la nature, de l'art etc.. etc..
  • Amoureux invétéré des voyages, des tropiques, des bords de mer, des jardins, de la nature, de l'art etc.. etc..

Recherche

Catégories