Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2014 4 10 /07 /juillet /2014 18:55

 

En visite dans les Parcs Nationaux de l'Ouest américain, après avoir admiré les beautés naturelles de Zion, s'être immergé dans la magie d'Antelope Canyon ou cheminé au coeur de la forêt pétrifiée de Bryce, on serait un peu tenté de douter que Mère Nature puisse encore nous laisser béats d'admiration..

Elle nous réserve pourtant la surprise de découvrir la plus extraordinaire, la plus gigantesque, la plus fantastique, la plus incroyable des merveilles ;

le Grand Canyon.

 

 

Le Grand Canyon, on a tous l'impression de déjà le connaître, tant son image est familière, mais lorsqu'il apparaît au détour de la route, on ne peut qu'avoir le souffle coupé.

 

 

On l' imaginait ocre, brun et rouge brique, et voilà que tout le paysage baigne dans une douce lumière bleutée dont les nuances délicates se fondent, à la limite du champ visuel, en un voile subtil qui nimbe les lointains reliefs.

 

 

Partout où le regard porte, ce ne sont qu'amoncellements de roches qui se chevauchent et s'entrechoquent. Des canyons débouchent sur d'autres canyons, à l'infini, dans ce qui semble être le résultat complexe d'un bouleversement minéral des premiers âges de la Terre.

 

 

Le Grand Canyon est immense, et l'on ressent vraiment sur place cette écrasante impression d'immensité.

Le Parc National, dans le Nord-Ouest de l'Arizona, couvre une superficie deux fois supérieure à celle du Luxembourg. et le Canyon principal s'y étire sur une longueur totale de 446 kilomètres. On estime que les roches les plus anciennes qui constituent son socle et affleurent en plusieurs endroits au fond du canyon, joliment qualifiées de 'shistes de Vishnou', sont âgées de 1 milliard 700 millions d'années !!

 

 

A titre de comparaison, la Colorado river, responsable du travail de sape qui l'a conduite à serpenter en un brillant ruban émeraude, prés de 2 kilomètres plus bas, n'est âgée que de 60 millions d'années, née après le soulèvement des Montagnes Rocheuses, alors que les ptérodactyles voletaient encore au-dessus des énormes herbivores et des méchants tigres à dents de sabre.

 

 

 

 

 

 

Façonné par la mer, la pluie, le vent et les fleuves, le Grand Canyon a aussi connu les soulèvements tectoniques, les secousses sismiques (45 tremblements de terre, rien qu'au 20ème siècle) et même les éruptions volcaniques (la dernière remontant tout de même au haut Moyen-Age, le nôtre, pas celui géologique).

 

 

Le résultat de tout cela est un mille-feuilles de 40 couches géologiques bien visibles, véritable livre ouvert sur l'histoire de la Terre, pour la plus grande joie des spécialistes..

 

 

C'est par égard sans doute pour l'âge vénérable de cet environnement minéral que bien des arbres, au bord du vide, se découvrent respectueusement.

 

 

 

Un spectacle aussi impressionnant et grandiose a naturellement donné naissance à des superstitions et des croyances, et les noms donnés à certaines formations remarquables reflètent l'imaginaire qu'a pu susciter leur aspect : Temple d'Isis, Pyramide de Chéops, Temple de Buddha, Ranch Fantôme ...

 

 

On pourrait croire, devant la majesté des lieux, tant, à l'échelle humaine, la disproportion est évidente, que jamais l'Homme ne pourra porter atteinte à une telle merveille de la Nature. Ce serait oublier que l'homme est un apprenti-sorcier.

Le Grand Canyon est incroyablement riche en minerais précieux et stratégiques. Dans les années 50/60, au plus fort de la Guerre Froide, 800,000 tonnes d'un minerai à très forte concentration d'uranium ont été extraites d'une mine située sur la rive Sud du Canyon. Les ouvriers, en majorité indiens, étaient descendus par benne dans des conditions acrobatiques et travaillaient dans l'excavation sans protection particulière. 

 

 

Les communautés indiennes, d'abord favorables à l'implantation des mines en considération des bénéfices procurés, ont ensuite pris conscience des risques sanitaires encourus et des pollutions engendrées, notamment concernant l'eau potable. Des analyses, effectuées sur des échantillons d'eau de la Colorado River, n'ont pas été particulièrement rassurantes !

 

 

Si la mine de la rive Sud, ainsi d'ailleurs que beaucoup d'autres, a été depuis démantelée, il en existe toujours plusieurs en activité, et le débat fait toujours rage entre défenseurs et opposants à une extension de l'extraction. Ce débat connait des hauts et des bas en fonction des fluctuations des marchés et du désir temporairement plus ou moins aigu d'indépendance énergétique.

 

 

Le site du Grand Canyon est inscrit au Patrimoine Mondial de l'UNESCO et reçoit chaque année près de 5 millions de visiteurs.

Dans la partie Ouest du Canyon, une grande passerelle à plancher de verre, en forme de fer à cheval, le 'Skywalk', surplombe le vide afin de donner aux touristes le grand frisson et l'illusion de planer 2 kilomètres au-dessus du Colorado. Cette construction dénature d'autant plus le site qu'il est prévu d'y adjoindre un hôtel-restaurant et un casino, mais, mis à part cette exception notoire, il faut admettre que, dans le reste du Parc, - et il est grand - l'impression d'un contact privilégié avec une Nature d'une extraordinaire beauté est toujours bien réelle.

 

 

Les visiteurs qui communient chaque soir à la Grand Messe du coucher du soleil sur ces témoins des origines de la Terre, ont-ils conscience que l'Homme, dans sa quête frénétique de Puissance et de Profit, pourrait bien, au final, libérer les démons qui sommeillent depuis tant de millions et de millions d'années au plus profond d'une aussi belle Nature ? 

 

 

oooOOOooo

 

Grand Canyon. Les Premiers Matins du Monde.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-François - dans Photographie - Voyages
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Mémoire de Rivages
  • Mémoire de Rivages
  • : Pourquoi ce blog? Pour ne pas oublier tous ces rivages, proches ou lointains, que j'ai connus, pour faire partager ces regards, ces visions, ces impressions fugaces, ces moments suspendus et qui ne se reproduiront plus, pour le plaisir de montrer des images et d'inventer des histoires, pour rêver tout simplement..
  • Contact

Profil

  • Jean-François
  • Amoureux invétéré des voyages, des tropiques, des bords de mer, des jardins, de la nature, de l'art etc.. etc..
  • Amoureux invétéré des voyages, des tropiques, des bords de mer, des jardins, de la nature, de l'art etc.. etc..

Recherche

Catégories