Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juin 2015 1 29 /06 /juin /2015 15:43

 

Le Jardin du Temps qui passe se trouve de l'autre côté du miroir.

Il n'est accessible qu'en songe.

 

 

Le Jardin du Temps qui passe n'a rien du bel ordonnancement d'un parc à la française.

Il refléte l'inextricable complexité de nos passions et l'enchevêtrement de nos désirs. 

 

 

 

 

Il arrive pourtant que des échappées dans l'écheveau du rêve débouchent inopinément sur de lumineux paysages, souvenirs heureux enfouis dans les profondeurs de la mémoire.

 

 

 

Le Jardin du Temps qui passe est peuplé de statues songeuses, témoins muets d'amours disparues.

 

 

 

 

Les eaux dormantes de l'oubli le submergent peu à peu.

 

 

 

Elles laissent par endroits apparaître les vestiges engloutis des fêtes d'autrefois.

 

 

 

 

Le Jardin du Temps qui passe est gardé par un bien étrange personnage. On ne peut pas dire qu'il soit beau. On pourrait même à la rigueur admettre qu'il est franchement laid.

On le trouve généralement au pied d'un arbre gigantesque, si grand et si haut qu'il semble vouloir égratigner le ciel.

 

 

 

S'il vous trouve sympathique, l'infortuné gardien vous emménera sur son bateau et vous fera découvrir quelques uns des aspects insoupçonnés du Jardin.

 

 

 

 

Il vous parlera du héron bleu, qui se confond avec la nuit, et pour montrer sa reconnaissance envers vous qui acceptez sa différence, il parsémera votre route de jolies guirlandes aux couleurs vives. 

 

 

 

 

Mais voilà que le brouillard envahit soudain le Jardin.

Il est temps de retraverser le miroir et d'abandonner le rêve à regret.

 

 

Le Jardin du Temps qui passe n'existe qu'en songe, 

Les photos de ce conte ont été prises aux quatre coins du Monde, mais le petit personnage difforme et si laid n'a pas eu lui la chance de courir la planète. Je l'ai trouvé à Paris ... au Bois de Boulogne !

Il se cache tout au bout du lac réservoir de Longchamp ! Alors, si d'aventure vous passez par là, allez donc lui rendre une petite visite. Personne ne le remarque et cela lui fera un immense plaisir.

Peut-être même, s'il vous trouve sympathique, parsémera-t-il votre route de jolies guirlandes vert pomme...

 

oooOOOooo.  

 

 

 

Le Jardin du Temps qui passe.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Liana 10/08/2016 17:42

Je suis parvenue à ton jardin, attirée d'abord par la photo du miroir et en le traversant, j'ai aussi parcouru des souvenirs dont les traces se mêlent parfois à la réalité et puis finalement je suis revenue et j'irai rendre visite à ce compagnon si laid, gardien d'une nature rêveuse et j'espère qu'il me donnera quelques guirlandes vert pomme. Merci pour ce voyage d'hier et de demain !

Jean-François 11/08/2016 10:58

Merci Liana pour ta visite qui a été l'occasion pour moi de revoir cet article composé de divers souvenirs de voyages.Puisque tu sembles apprécier ce genre de parcours rêveur, je me permets - au risque de paraître faire la promotion de mon blog - de t'inviter à visiter un autre jardin extraordinaire, objet d'un 'conte' beaucoup plus ancien qui m'avait permis d'évoquer bien des jardins parcourus un peu partout : le lien en est
http://memoirederivages.over-blog.com/article-le-jardin-enchante-1ere-partie-53419892.html
Voila, j'espère que ton chemin sera tapissé de guirlandes vert-pomme et je te souhaite une très agréable journée..

alezandro 04/07/2015 18:57

C'est un jardin extraordinaire! Merci pour cette visite dans ce petit paradis composé, patchwork de songes et de réalités!

Jean-François 13/08/2016 18:50

On a tous un de ces petits objets pieusement récupérés. Moi, c'est une minuscule perruche en porcelaine anglaise qui trône à présent au pied d'un 'eclectus', perroquet australien empaillé. Il faut dire que, longtemps admirateur inconditionnel de la vie et de l'oeuvre d'Audubon, j'ai toujours eu un faible pour les oiseaux. A ce propos, il faut voir l'expo 'le Grand Orchestre des Animaux' à la fondation Cartier : la parade nuptiale des paradisiers de Nouvelle Guinée est incroyable et la grande fresque sonore à l'étage inférieur est une irrésistible invitation au voyage ...

Liana 12/08/2016 14:35

Oui je l'ai aussi parcouru ce conte-là, il est merveilleux et merveilleusement bien réalisé à la manière d'un film-photo. L'art et la nature semblent vouloir nous révéler leur histoire et le reste c'est ton imagination et cet art que tu as de mêler aussi les mots pour raconter une belle histoire.
Enfin, l'imagination rejoint parfois la réalité puisque cet héron bleu, il trône depuis fort longtemps chez moi, il est en verre de Venise, offert à ma mère puis récupéré après sa disparition.

Jean-François 05/07/2015 15:47

Merci Alezandro. Un patchwork en vérité, mais la vie n'est-elle pas un patchwork ?? Il est un moment où les souvenirs se mélangent un peu dans la mémoire qui finit par n'en retenir que ce qu'elle veut bien. 'La vida es un sueño'.. mais c'à a été dit bien avant moi..

eva 03/07/2015 17:47

J'adore les jardins sauvages... Celui-ci est un peu humide à mon goût, mais... ça me va très bien à travers le miroir... Tu as toujours une si jolie façon de présenter tes photos de voyages... Le héron bleu voisinant avec les flamants roses est étonnant ! Le salon de jardin les pieds dans l'eau n'a pas perdu sa couleur pastelle, et le gardien du jardin du temps qui passe résiste formidablement au temps... Il est aussi le gardien des belles statufiées, et le gardien des amours mortes... Merci encore pour ton interprétation du graffiti sur mon billet ! J'ai adoré !

Jean-François 03/07/2015 20:13

Merci eva pour ta visite. J'aime aussi les déserts pour d'autres raisons, mais il faut bien reconnaître que les paysages lacustres, les paludes , les mangroves sont fascinants. La vie y est foisonnante ... accessoirement aussi les moustiques. Mais comment trouver un héron bleu au beau milieu du désert de Gobi ?? Il reste encore le grand paradisier de Nouvelle Guinée. Il parait que sa parade nuptiale est un spectacle sublime. Mais c'est tout de même un peu loin .. et plutôt cher !!

Présentation

  • : Mémoire de Rivages
  • Mémoire de Rivages
  • : Pourquoi ce blog? Pour ne pas oublier tous ces rivages, proches ou lointains, que j'ai connus, pour faire partager ces regards, ces visions, ces impressions fugaces, ces moments suspendus et qui ne se reproduiront plus, pour le plaisir de montrer des images et d'inventer des histoires, pour rêver tout simplement..
  • Contact

Profil

  • Jean-François
  • Amoureux invétéré des voyages, des tropiques, des bords de mer, des jardins, de la nature, de l'art etc.. etc..
  • Amoureux invétéré des voyages, des tropiques, des bords de mer, des jardins, de la nature, de l'art etc.. etc..

Recherche

Catégories