Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 octobre 2016 7 02 /10 /octobre /2016 17:40

 

Ce n'est pas parce qu'on habite au fin fond de la Papouasie-Nouvelle Guinée que l'on a pas envie de faire de la musique.

 

Ici, point de sono assourdissante, de lasers, d'effets spéciaux.

 

On revêt ses habits de fête, ou plutôt on se pare de quelques jolis feuillages et on se réunit pour chanter et danser autour de l'instrumentiste vedette,

le batteur.

 

 

La batterie, c'est un ensemble de tuyaux de bambou que l'on a immobilisé avec une bouteille d'Orangina et que le percussionniste inspiré frappe allégrement avec une paire de vieilles savates.

 

Un couple de guitares peintes en vert scarabée complète l'ensemble instrumental.

 

Le groupe s'appelle le Kupa Muddy String Band.

Leur musique est la plus joyeuse et la plus irrésistiblement entrainante qui soit.

 

Faites bien attention toutefois, ce petit air endiablé risque de ne plus vous quitter !

 

 

Kupa Muddy String Band, Chuave - S.Province - PNG

Bamboo Swing

Partager cet article

Repost 0

commentaires

JACQUELINE 14/10/2016 14:40

Lamusique est l'essence denotre vie....j'en suis de plus en plus persuadée. Bien sur (j'ai lu tes réponses...) iln'y a pas que cela dans la vie.Mais retrouver un moment d'allégresse partagée doit quand meme contribuer à apaiser leur journées. Et si le festival permet de faire une pause dans leur quotidien....

Jean-François 15/10/2016 19:27

Je suis entièrement d'accord avec toi. Un monde sans musique n'est même pas concevable. Dans toutes les civilisations, même les plus primitives et les plus isolées, la musique et la danse ont servi de lien communautaire Les festivals sont un moment privilégié où l'on oublie pour un temps les tensions de tous ordres. Sur la photo qui sert de couverture au billet, on peut voir que le personnage à droite, qui n'est pas de la même ethnie que les danseurs entourant le batteur inspiré, observe la scène avec intérêt. Si la photo était panoramique, on pourrait aussi voir qu'il tient la main de sa compagne, un fait tout-à-fait exceptionnel et nouveau en PNG et un signe d'espoir dans ce pays de violence..

Frieda 10/10/2016 17:48

Bonjour Jean-François
Un quotidien qui leur sculpte ces beaux corps si gracieux
quand ils dansent
Merci pour ce partage
Bisous de Babadjou dans l'ouest du Kamer
Frieda

Jean-François 11/10/2016 18:05

Merci Frieda pour la visite. La danse est un moment privilégié, chatoyant et festif, qui permet le rapprochement et efface temporairement les tensions. Il faut espérer que la multiplication des festivals atténue les problèmes qui affectent ce pays, détenteur de bien tristes records, insécurité et violences faites aux femmes notamment.
Je note que tu es en plein pays Bamiléké. Salue de ma part cette belle région qui me rappelle de lointains souvenirs..

eva 05/10/2016 09:48

Un pays merveilleux Jean-François ! un pays où le ramage se rapporte au plumage !... photographies enchanteresse, et très belles videos !

Jean-François 17/10/2016 23:45

Bonsoir Frieda. Une trop gentille attention. Comme je n'ai pas trouvé de formulaire de contact sur ton blog, le mieux serait que tu me communique une adresse mail sur memoirederivages@yahoo.fr afin que je te donne mes coordonnées. Mais n'en fais surtout pas une obligation, l'intention à elle seule est adorable. Bonne fin de soirée à toi. Jean-François

Frieda 17/10/2016 07:55

Bonjour Jean-François
Comment faire pour 'envoyer un petit objet
artisanal de cette Région Bamiléké?
Douce journée
Frieda

Jean-François 05/10/2016 11:32

Bonjour Eva,
Attention toutefois. L'enfer n'est jamais très loin du paradis. Les villes sont terriblement dangereuses et l'interminable saison des pluies transforme toutes les routes en un incroyable bourbier. Le festival terminé, les participants revêtiront jean et T shirt et affronteront à nouveau leur dur quotidien, mais ces manifestations leur permettent de renouer avec leurs racines et de retrouver la fierté d'appartenir à un peuple qui sait si bien tirer partie de l'exubérance d'une nature tropicale.

Présentation

  • : Mémoire de Rivages
  • Mémoire de Rivages
  • : Pourquoi ce blog? Pour ne pas oublier tous ces rivages, proches ou lointains, que j'ai connus, pour faire partager ces regards, ces visions, ces impressions fugaces, ces moments suspendus et qui ne se reproduiront plus, pour le plaisir de montrer des images et d'inventer des histoires, pour rêver tout simplement..
  • Contact

Profil

  • Jean-François
  • Amoureux invétéré des voyages, des tropiques, des bords de mer, des jardins, de la nature, de l'art etc.. etc..
  • Amoureux invétéré des voyages, des tropiques, des bords de mer, des jardins, de la nature, de l'art etc.. etc..

Recherche

Catégories