Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 février 2012 7 26 /02 /février /2012 19:40

 

 

La nuit, comme une grande éponge sur un tableau noir, a effacé les couleurs du village en bord de mer.

 

Photo5

 

Tout est désormais silencieux et, seule,  la lente respiration de la mer toute proche accompagne le bruit des pas dans les ruelles désertes.

 

Nuit18

 

Les étoiles brillantes des lampadaires trouent l'obscurité et créent d'étranges contrastes de noir et de blanc sur les pavés humides et disjoints.

 

Notte2

 

Sur les vieux murs flétris, des ombres démesurées caressent  d'antiques cicatrices que la lumière du jour a cessé d'adoucir.

 

Nuit1

 

  Une flaque d'eau fournit opportunément un éclairage d'appoint à l'illumination discrète du porche.de l'église.

 

Nuit4

 

Une fenêtre encore éclairée et du linge pendu rappellent que là, tout près, la vie continue et que, dès les premières lueurs de l'aube, le village renaîtra.

 

Terrasse on the rocks

 

Eclairées brutalement par la lune entre deux nuages, les tables du restaurant en bord de mer attendent patiemment que l'eau noire retrouve son bleu profond.

 

Nuit16

 

Sur le quai, les barques immobiles sont alignées sagement, comme à la parade.

 

Photo3

 

Sous la garde vigilante d'un austère réverbère, elles dorment, bercées sans doute par le balancement de la houle dont leurs flancs rebondis ont gardé la mémoire.

 

DSCN0014

 

Notre Dame du Bon Voyage exaucera demain, comme chaque jour, leurs voeux de retour à bon port.

 

Nuit10

 

Le village a maintenant sombré dans un profond sommeil.

 

Nuit7

 

 

Nuit8

 

 

Camoglie 123

 

Seul rescapé visible du grand effacement nocturne, un chat insomniaque consulte les oracles.

 

Camoglie 115

 

Il sait qu'au petit jour un fin rideau de pluie opiniâtre et revêche balaiera le village et fera luire les pavés.

 

Camoglie 118

 

Alors que, tôt levés, les passants presseront le pas sous l'ondée, il se réfugiera près du fournil où, grisé par la bonne odeur du pain chaud matinal, il s'enroulera satisfait dans la confortable tiédeur de ses rêves de chat.

 

oooOOOooo

Partager cet article

Repost 0

commentaires

midolu 28/02/2012 20:26

Le temps en suspension, un regard nocturne (mais sans noirceur) qui flâne dans la nuit de ce village en bord de mer. La vie n'est pas oubliée, juste en sommeil, et je salue l'insomniaque, ou plutôt
les insomniaques car le photographe en fait visiblement partie ... Deux " rescapés " temporaires ...
Bonne soirée !

Jean-François 29/02/2012 13:06



En fait, ces photos datent maintenant d'il y a bien longtemps. A présent, je dors la nuit :-))


Merci Midolu. Bonne journée.



Présentation

  • : Mémoire de Rivages
  • Mémoire de Rivages
  • : Pourquoi ce blog? Pour ne pas oublier tous ces rivages, proches ou lointains, que j'ai connus, pour faire partager ces regards, ces visions, ces impressions fugaces, ces moments suspendus et qui ne se reproduiront plus, pour le plaisir de montrer des images et d'inventer des histoires, pour rêver tout simplement..
  • Contact

Profil

  • Jean-François
  • Amoureux invétéré des voyages, des tropiques, des bords de mer, des jardins, de la nature, de l'art etc.. etc..
  • Amoureux invétéré des voyages, des tropiques, des bords de mer, des jardins, de la nature, de l'art etc.. etc..

Recherche

Catégories