Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 17:30

Hosier Lane, à Melbourne, en Australie, est considéré comme l'un des temples mondiaux du Street Art. Même si personnellement je garde la nostalgie des fresques si superbement colorées de Valparaiso (mon article du 15/05/2011), il faut reconnaître qu'ici, à Hosier Lane règne une liberté débridée.

 

P1080884

 

D'amblée, on se retrouve devant une incroyable accumulation de dessins, un feu d'artifice qui ne peut que réjouir le fan de graphs et l'accro aux couleurs.

 

P1080864

 

P1080905

 

Le périmètre concédé à la libre expression murale est en fait plutôt restreint car Melbourne est une ville coquette et propre, où les espaces verts abondent, et l'on concevrait mal une prolifération de tags sur les façades immaculées des jolies maisons victoriennes des quartiers résidentiels.

 

P1080876

 

Espace limité donc, d'où une lutte sans merci pour la conquête du moindre centimètre carré de mur resté inexplicablement vacant.

 

P1080854

 

Le résultat est un vrai bonheur pour le photographe, confronté à une telle explosion de couleurs.

 

P1080859

 

Les poubelles, elles-mêmes, n'échappent pas aux tirs croisés des bombes à peinture des snipers.

 

P1080868

 

P1080869

 

Le passant qui traverse ce secteur peut se demander à juste titre s'il ne va pas en sortant ressembler à une cible multicolore échappée d'un match de paint-ball endiablé.

 

P1080887

 

P1080886

 

Les humains saisis par l'objectif semblent écrasés par ce déferlement pictural.

 

P1080870

 

P1080899

 

Il n'est pas un recoin, pas une embrasure, pas une encoignure qui échappe au délire créatif des grapheurs inspirés.

 

P1080903

 

P1080906.1

 

P1080897

 

P1080882

 

Tout n'est pas bien sûr d'égale qualité et les techniques différent, peintures, collages, pochoirs, acryliques, posters.. mais, passée l'impression de confusion totale des premiers instants, on ne peut qu'être entraîné par ce tourbillon anarchique et débordant de vitalité.

 

P1080900

 

P1080895

 

P1080907

 

P1080892

 

Mais avant de quitter ce lieu étonnant, il me faut avouer une chose. Dans ce maëlstrom aux couleurs chatoyantes,  l'oeuvre qui m'a finalement le plus marqué était ... en noir et blanc !!  Je la laisse à votre contemplation.

 

P1080872

 

P1080873

 

P1080874

 

P1080875

 

Bonne soirée.

 

oooOOOooo

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Thaddée 23/11/2011 11:53

Cette fois je vois toutes les photos. J'aime beaucoup les éléphants ! Bonne journée Jean-François.

Carmen Atonati 22/11/2011 23:59

Un beau reportage photo.
De vrais artistes qui égayent les murs tristes de la ville.
Oeuvres éphémères comme nuages...comme châteaux de sable !
Un art hors des musées, un art qui vit, donne à voir, sans jamais se prendre au sérieux.

Jean-François 23/11/2011 14:25



Je partage tout-à-fait ce sentiment. Le côté éphémère de ces oeuvres les rend bien attachantes.Merci pour la visite. A propos, j'adore le rat de Boston. On l'imagine très bien explorant
furtivement le dédale de ce quartier des tags. Bonne journée.



Thaddée 22/11/2011 10:20

Pour certains ce sont de vrais artistes ! J'aime beaucoup ces fresques murales modernes et débridées, je trouve qu'on en manque un peu par chez moi où ne prédominent hélas que de vilains
gribouillages gâchant les murs, portes, poubelles, etc. Je reviendrai parce que toutes les photos ne s'affichent pas, je crois qu'OB a des problèmes ce matin, j'ai eu beaucoup de mal à poster
certains commentaires et je ne peux pas accéder à certains sites. Donc à tout bientôt pour voir toutes ces incroyables oeuvres de la rue. Bonne journée Jean-François !

midolu 21/11/2011 20:46

Je ne sais pas véritablement apprécier le " street art " mais j'admire le talent de certains "dessinateurs" et je te rejoins pour encenser l'oeuvre que tu présentes en dernier et son auteur.
Le noir et blanc permet de saisir les subtilités du trait qui seraient dissimulées par les couleurs et les jeux d'ombres et de lumière. Le " sujet " s'y prête aussi, et la texture du mur-support
fait partie intégrante du tableau.
Jean-François, sans que ce soit de la sensiblerie, je m'inquiète du sort du chat ...
Merci pour cette présentation d'un quartier a-typique. Découvrir un pays, une région, par ces " détours " remarquables, c'est un plaisir supplémentaire.
Pensées amicales. Bonne soirée.

Jean-François 22/11/2011 19:19



Ce qui rend ces oeuvres attachantes c'est en fait leur caractère éphémère car dès qu'elles s'estompent un peu, elles sont vite remplacées par de nouvelles créations qui se superposent aux
précédentes. La liberté picturale a un prix !! Pour ce qui est du chat, je ne me soucierais pas trop car les animaux rassemblés autour de lui paraissent plutôt débonnaires, et même les poussins,
qui pourraient après tout lui garder rancoeur, ne serait-ce que par atavisme, ne semblent pas particulièrement concernés. Une bien belle fresque de toute façon. Merci Midolu pour la visite et
Bonne soirée.



Présentation

  • : Mémoire de Rivages
  • Mémoire de Rivages
  • : Pourquoi ce blog? Pour ne pas oublier tous ces rivages, proches ou lointains, que j'ai connus, pour faire partager ces regards, ces visions, ces impressions fugaces, ces moments suspendus et qui ne se reproduiront plus, pour le plaisir de montrer des images et d'inventer des histoires, pour rêver tout simplement..
  • Contact

Profil

  • Jean-François
  • Amoureux invétéré des voyages, des tropiques, des bords de mer, des jardins, de la nature, de l'art etc.. etc..
  • Amoureux invétéré des voyages, des tropiques, des bords de mer, des jardins, de la nature, de l'art etc.. etc..

Recherche

Catégories