Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2012 2 10 /07 /juillet /2012 15:49

De retour d'un circuit en Equateur, j'ai, pour une fois, privilégié les gens dans mes photos de voyage, au détriment des beaux paysages, tant il est vrai que les habitants de ce pays si divers sont attachants.

Je garde particulièrement un souvenir très vivace des communautés indiennes des hautes cordillères dont on ne peut qu'admirer l'opiniâtreté et le courage dans un environnement hostile qu'elles ont su si bien maîtriser.

Il n'est certes pas aisé de photographier les villageois dans leurs activités quotidiennes car ils ont la sainte horreur des touristes qui, à peine débarqués de l'autocar braquent leur caméra sous leur nez en quête de couleur locale et d'exotisme. Par pudeur, par superstition et aussi avec un sentiment aigu de frustration face à une différence flagrante de moyens d'existence, ils se détournent de l'objectif, s'ils ne s'en prennent pas véhémentement à l'intrus.

Il faut donc se faire le plus discret possible et préférer la longue focale au gros plan inquisiteur.

 

P1000704

 

C'est jour de marché à Zumbahua, dans la cordillère centrale, occasion pour les villageois de commercer, de se retrouver,  d'échanger les nouvelles et, pour les femmes, d'arborer leurs habits de fête et de se draper dans leurs plus beaux châles aux couleurs chatoyantes.

 

P1000705

 

P1000694

 

P1000702

 

On est ici à 3200m d'altitude et il fait plutôt frisquet. Nos poumons européens nous rappellent que, contrairement aux autochtones, le souffle se fait rare dès que l'on bouge un peu. Une petite pluie fine et persistante et une méchante bise complètent le tableau.

 

P1050588

 

Chapeautées de feutre et le visage dissimulé derrière un foulard pour se protéger du froid, certaines villageoises évoqueraient plutôt les films noirs des années trente, si le châle aux couleurs vives ne venait rappeler leur appartenance sociale et leur statut de mère et épouse, selon des codes vestimentaires bien établis.

 

696

 

Chaque recoin du marché est un festival de couleurs.

 

699

 

6955555

 

Dans son échoppe volante, un couturier travaille à la carte avec sa vieille machine à coudre.

 

P1000700

 

Dans le secteur couvert, la bouchère attend patiemment le client.

 

P1050593

 

Prenant soudain conscience de ma présence, elle se dissimulera prestement sous le châle.

 

P1050574

 

Venus de la côte, ces régimes de bananes fourniront une diversion appréciée aux revigorantes soupes traditionnelles à base de pommes de terre, de quinoa, de fromage et de divers légumes qui constituent l'ordinaire des populations andines.

 

P1050571

 

Le marché est d'ailleurs l'occasion de se restaurer sur le pouce et d'échanger quelques nouvelles avant d'entamer le chemin du retour.

 

P1000711

 

P1050585

 

Cette petite fille ramènera fièrement une botte de poireaux.

 

785

 

Mais pour d'autres la charge sera infiniment plus lourde.

 

712

 

Des élégantes attendent un véhicule à la sortie du marché.

 

783

 

D'autres s'entasseront dans un bus brinqueballant et inconfortable,

 

P1000693

 

ou grimperont à l'arrière d'un pick-up.

 

P1000725

 

Mais pour beaucoup, l'attente sera bien longue.

 

P1000710

 

507

 

Non loin de là il y a fête sur le haut plateau, près des spectaculaires canyons, et d'énormes hauts-parleurs ont été mis en place.

 

P1000723

 

P1000713

 

On boira beaucoup à cet occasion, y compris l'eau-de-vie locale incroyablement forte, l' aguardiente ou eau de feu, histoire d'oublier un peu la dureté de la vie. En conséquence, maints retours seront plutôt titubants.

 

P1010088

 

Si d'aventure il vous arrive de croiser en chemin une indienne endormie, accordez lui le bénéfice du doute, peut-être n'est-ce seulement qu'un excès de fatigue !

 

oooOOOooo

 

Pour la petite histoire, ce village andin de Zumbahua, resté très authentique, est célèbre en Equateur par le fait que le Président de la République, Rafael Correa, y fut investi symboliquement en Janvier 2007 au milieu des communautés indigènes. Il se vit remettre à cette occasion - en présence de ses amis, le vénézuélien Hugo Chavez et le bolivien Evo Morales - le bâton de chef par les shamans quechuas qui entamèrent  également une cérémonie de purification censée le protéger des mauvais esprits pendant sa présidence. Rafael Correa avait, il est vrai,  passé - jeune étudiant - deux ans dans ce village, au sein d'une mission catholique, travaillant au côté des villageois sur des projets de développement rural.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-François - dans Photographie - Voyages
commenter cet article

commentaires

midolu 10/07/2012 20:00

Ton regard sait se faire discret, nous permettant de partager ces moments de vie.
Les couleurs des vêtements essaient de compenser la dureté de l'existence, et parallèlement je découvre leur fonction de code social.
Je ne sais pas si c'est à cause de l'eau et de la pluie que certains protègent leur chapeau à l'aide d'une feuille plastique ...

Merci du partage. Bonne soirée, Jean-François.

Jean-François 11/07/2012 12:23



Bonjour Midolu. Tout à fait, les feuilles plastiques protégent les précieux chapeaux de feutre de l'humidité. Je me suis laissé dire d'ailleurs que selon leur forme, les chapeaux révèlent le
village d'origine de leur porteur. Ils sont parfois ornés d'une plume de paon, et , pour certaines formes de chapeaux, la position de l'ornement, côté droit ou gauche, ou derrière, précise si le
porteur est marié ou célibataire, coeur à prendre ou non. Fascinant n'est-ce pas ? A bientôt. Jf.



Présentation

  • : Mémoire de Rivages
  • Mémoire de Rivages
  • : Pourquoi ce blog? Pour ne pas oublier tous ces rivages, proches ou lointains, que j'ai connus, pour faire partager ces regards, ces visions, ces impressions fugaces, ces moments suspendus et qui ne se reproduiront plus, pour le plaisir de montrer des images et d'inventer des histoires, pour rêver tout simplement..
  • Contact

Profil

  • Jean-François
  • Amoureux invétéré des voyages, des tropiques, des bords de mer, des jardins, de la nature, de l'art etc.. etc..
  • Amoureux invétéré des voyages, des tropiques, des bords de mer, des jardins, de la nature, de l'art etc.. etc..

Recherche

Catégories