Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 20:05

A Paris, au Carré Marigny, lorsqu'il fait froid et gris, les bancs s'ennuient ferme, aussi, pour tromper leur ennui, ils s'inventent des jeux  que seul un passant à l'oeil averti peut avoir la chance de surprendre.

 

P1040832

 

C'est ainsi qu'ils se rassemblent en ligne pour jauger le rare quidam de passage et commenter tout à loisir les particularités physiques et la démarche du promeneur.

 

P1040836

 

Mais hélas, en cette journée morose, les occasions de commérage se révèlent plutôt restreintes.

 

P1040833

 

Profitant de l'accalmie hivernale, certains bancs paraissent régler de vieilles querelles qu'ils évoquent à distance respectable l'un de l'autre, histoire de préserver son quant-à-soi.

 

P1040835

 

Ces deux-là toutefois ne semblent pas avoir trouvé une issue favorable à leur litige car ils s'ignorent superbement.

 

834

 

Du coup, d'autres ont trouvé l'idée amusante et inventent une nouvelle version du recto verso.

 

P1040837

 

La palme revient pourtant à ces bancs qui, entraînés sans doute par la musique joyeuse du Guignol voisin, ont formé une ronde, moyen efficace pour réchauffer quelque peu leurs vieux bois vermoulus..

 

oooOOOooo

Partager cet article

Repost 0

commentaires

eva 05/03/2012 22:09

ils sont en première ligne pour profiter de tout ce qui se passe
j' ai aimé ton sens de l' imagination
merci de cet article

Jean-François 07/03/2012 00:37



Merci Eva. Ces alignements de bancs vides étaient vraiment impressionnants et propices à raconter une histoire.



marine D:0019: 05/03/2012 09:45

Sympa ton histoire de bancs, pas de commères, pas d'enfants joueurs, pas de solitaires, pas d'amoureux !

Jean-François 05/03/2012 14:29



Bien vu Marine ! Que des bancs en effet. Les commères et les enfants joueurs n'étaient pas de sortie ce jour là et les amoureux se réchauffaient ailleurs. A la réflexion, il y avait tout de même
quelqu'un.. le photographe :-))



midolu 04/03/2012 22:40

Sourire ... J'aime l'humour de ce billet ! Les bancs, plus ou moins sévères, communiquent, examinent, font des remarques, se chamaillent, ... ils vivent !
Ils en ont vu d'autres (et supporté aussi), mais, parfois, sous le regard subtil d'un promeneur, ils se permettent quelques fantaisies ...
J'espère que ces chroniques se poursuivront, c'est frais, léger, et ça fait du bien quand la vie est morose. Jean-François, merci !

Jean-François 05/03/2012 14:17



Merci Midolu, j'espère aussi que ces chroniques se poursuivront :-))



Présentation

  • : Mémoire de Rivages
  • Mémoire de Rivages
  • : Pourquoi ce blog? Pour ne pas oublier tous ces rivages, proches ou lointains, que j'ai connus, pour faire partager ces regards, ces visions, ces impressions fugaces, ces moments suspendus et qui ne se reproduiront plus, pour le plaisir de montrer des images et d'inventer des histoires, pour rêver tout simplement..
  • Contact

Profil

  • Jean-François
  • Amoureux invétéré des voyages, des tropiques, des bords de mer, des jardins, de la nature, de l'art etc.. etc..
  • Amoureux invétéré des voyages, des tropiques, des bords de mer, des jardins, de la nature, de l'art etc.. etc..

Recherche

Catégories