Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 août 2016 7 21 /08 /août /2016 21:28

 

 

Imaginez un instant que le temps s'arrête et que d'un coup de baguette magique vous vous retrouviez dans la peau d'un voyageur intrépide parcourant l'Asie dans les années 1880 !!

Une expérience déroutante en vérité.

 

A cette époque, les grandes puissances européennes se partageaient le monde.

C'était le temps des colonies.

 

Les Indes étaient anglaises, Singapour et Ceylan étaient colonies de la couronne et la Birmanie ne tarderait pas à être occupée. Les français grignotaient peu à peu la totalité de la péninsule indochinoise. Ils bataillaient ferme au Nord contre les redoutables Pavillons Noirs de l'impératrice chinoise Cixi, et à l'Ouest contre les armées du royaume du Siam. Les hollandais de leur côté étendaient toujours un peu plus leur emprise sur l'archipel des Indes orientales au prix de combats incessants contre les belliqueux sultans de Sumatra et de Bornéo.

 

Le site d'Angkor venait d'être redécouvert.

Il y avait encore des samouraï au Japon et des tsars dans la Sainte Russie !!

 

Voyager à cette époque n'était donc pas une mince affaire.

 

Avant de poser le pied sur un quai grouillant d'une activité fébrile à Bombay, Colombo, Singapour ou Batavia, le voyageur avait eu tout loisir, au cours d'une interminable traversée maritime, de lier connaissance avec les autres passagers, fonctionnaires, militaires, missionnaires, diplomates ou commerçants qui, comme lui, se rendaient dans ces contrées exotiques et lointaines pour y exercer leurs fonctions ou tout simplement attirés par le goût du risque et l'appât du gain.

Fraîchement débarqué, le voyageur découvrait la moiteur du climat, la langueur tropicale, la beauté des femmes indigènes, la mousson, les torpeurs de l'opium, l'alcool, les fièvres .

 

Casque colonial et bottes étaient de rigueur si l'on s'aventurait hors du cercle restreint des blancs résidents, dont les épouses, qui s'ennuyaient ferme, organisaient sans relâche des fêtes où il était de bon ton d'être invité.

On ne s'intéressait guère en général à l'environnement local et à ses habitants. Il y eut même des lieux ou les serviteurs indigènes avaient interdiction de porter un vêtement au-dessus de la ceinture ! Question de bien montrer que l'on appartenait à un autre monde !

 

Photo d'époque. Auteur inconnu

 

Dans ce contexte, le voyageur aventureux qui se risquait sur des routes peu sûres pour admirer le paysage et qui se rendait dans les villages pour en rencontrer les habitants, faisait figure d'hurluberlu. S'il avait en plus l'intention de transporter avec lui l'encombrant matériel que représentait alors une chambre photo à soufflet avec ses accessoires, ce ne pouvait être qu'un fou.

 

Voici un album qui regroupe quelques unes de ces photos de voyage, que le jaune pisseux du papier albuminé ou le bleu de Prusse des cyanotypes rend émouvantes et fragiles. On y découvre des paysages tranquilles, des villageois vaquant à leurs tâches quotidiennes, des portraits indigènes, des ruines englouties dans leur gangue végétale.

 

Loin des mesquineries coloniales, du bruit de bottes des armées conquérantes et des ragots des cercles d'expatriés.

 

Si loin de nous... et pourtant si proche !

 

Aucune de ces photos n'est d'époque !! Magie du numérique et des logiciels de retouche ! Toutes les photos de cette vidéo ont été prises par l'auteur à l'occasion de divers voyages au fil des ans en Asie du Sud Est. Avouez tout de même que vous avez failli y croire !!

Le Voyage en Asie
Repost 0
Published by Jean-François - dans Photographie - Asie - Art
commenter cet article
27 avril 2016 3 27 /04 /avril /2016 12:05

 

Il est un lieu à Paris où les statues sourient.

On serait même tenté de croire que ces sourires vous sont destinés. tant ils accompagnent obstinément votre déambulation tout au long des salles de cet endroit hors de l'agitation urbaine.

Une sensation bien apaisante à dire vrai en ces temps troublés.

Bien entendu, si les statues sourient ainsi ce n'est pas parce qu'elles apprécient particulièrement votre visite, mais plutôt parce que leur créateur a voulu traduire la sérénité irradiante et bienveillante qui émane des heureux élus ayant atteint le chemin de la sagesse.

Vous l'aurez deviné, ces sourires sont l'image de la paix rayonnante qui anime beaucoup de représentations bouddhiques.

Ils traduisent aussi la grâce infinie de certaines divinités du panthéon hindouiste ou bien encore évoquent la beauté fragile de civilisations éphémères et trop tôt disparues.

Ils éclairent votre parcours au sein de l'une des plus belles collections au monde de statuaire asiatique (compensant aussi parfois quelques spots défaillants ...), celle du musée Guimet, place d'Iéna, à Paris.

 

Un havre de sérénité.

 

 

ooo000ooo

 

Sourires
Repost 0
Published by Jean-François - dans Photographie - Asie - Art
commenter cet article
31 décembre 2014 3 31 /12 /décembre /2014 17:34

 

 

Avec le souhait que la Nouvelle Année,

qui nous tend les bras,

apporte à tous les visiteurs de ce modeste blog,

fidèles, occasionnels ou accidentels,

autant de grands et de petits bonheurs.

 

oooOOOooo

Repost 0
Published by Jean-François - dans Photographie - Asie - Art
commenter cet article
8 mai 2010 6 08 /05 /mai /2010 16:03

 

De retour d'un circuit touristique en Thailande, l'idée m'est venue, plutôt que de réaliser le sempiternel album de souvenirs de voyage, de composer une petite histoire à partir d'une sélection de photos. D'où ce conte oriental sans prétention. Que les bouddhistes fervents veuillent bien pardonner le détournement d'images vénérées, la plupart d'entre elles illustrant en fait des épisodes de la vie du Bouddha.

 

P1020346

 

Dans un lointain pays d'Orient

vivait autrefois

une jolie Princesse.

 

793

 

Un vieux Roi,

sanguinaire et cruel,

la détenait

dans son palais doré.

 

P1020670

 

P1020375

 

A bien des égards,

la vie de la Princesse

pouvait sembler plus qu'enviable.

 

P1020374

 

P1020554(1)

 

Autour d'elle,

tout n'était qu'or,

 

P1020549

 

pierreries,

 

P1020355

 

et bois précieux.

 

P1020336

 

Elle n'en demeurait pas moins prisonnière,

 

P1020337

 

car toutes les issues du Palais

étaient gardées.

 

P1020335

 

A l'extérieur, de redoutables Démons,

interdisaient l'accès

à toute personne étrangère.

 

P1020436

 

Les escaliers mêmes

étaient constamment surveillés

par de monstrueux serpents.

 

Serpent

 

Les journées de la Princesse

s'écoulaient, monotones.

Elles consistaient souvent

en d'interminables rêveries

au bord de l'étang.

 

P1020347

 

P1020624

 

Y verrait-elle un jour,

le reflet d'un être aimé ?

 

P1020586(1)

 

Les confidences,

partagées avec ses suivantes,

occupaient aussi

une grande partie de son temps.

 

P1020330

 

Ses seuls vrais plaisirs

étaient les concerts

donnés par les musiciens du Palais.

 

P1020332

 

Un jour, cependant, un messager

lui annonça

une surprenante nouvelle.

 

P1020796

 

Un jeune Prince d'une Province voisine

était en route

pour rendre visite au vieux Roi.

 

P1020768

 

La Princesse tomba instantanément

sous le charme

du portrait du Prince

que lui remit le messager.

 

P1020554

 

La visite du Prince

fut l'occasion

de grandes festivités.

 

P1020387(5)

 

P1020577(2)

 

Mais le vieux Monarque

gardait obstinément le jeune Princesse

à l'abri de tout regard étranger.

 

P1020804

 

Dans une pièce isolée du Palais,

une entrevue secrète fut organisée

par l'entremise du messager

et le jeune Prince tomba à son tour

éperdument amoureux de la Princesse.

 

P1020828

 

La fuite de la Princesse fut organisée sur le champ.

Déguisée en suivante du Prince,

elle profiterait de la confusion liée à son départ

pour s'éclipser par une porte dérobée.

 

P1020329

 

La colère du Roi fut épouvantable

lorsque la supercherie fut découverte.

 

P1020333

 

Il convoqua son armée

et se mit à la poursuite des fugitifs.

 

P1020781

 

Entretemps, habillés en paysans pour éviter d'être reconnus,

le Prince et la Princesse empruntaient carrioles et barques de pêcheurs

pour gagner un lointain village du Nord.

 

P1020780

 

P1020713

 

Là, au milieu d'une nature riante,

ils vécurent des moments d'intense bonheur.

 

P1020714

 

P1020340

 

L'eau des cascades était si fraîche

qu'ils en oubliaient le monde extérieur.

 

P1020339

 

Le vieux Despote, pendant ce temps,

mettait le pays à feu et à sang.

 

P1020715

 

Un jour, un Géant apparut au Prince.,

et lui annonça qu'il serait bientôt Roi,

mais il lui fallait pour celà retourner dans sa Province

et combattre le Tyran sanguinaire qui ravageait le pays.

 

P1020716(1)

 

De retour dans sa Province,

le Prince fut acclamé par ses sujets,

qui l'avaient cru mort.

 

P1020787

 

L'armée du Prince se mit en marche

pour combattre le Tyran.

 

P1020328

 

La bataille fut terrible

et son issue longtemps indécise.

 

P1020596

 

P1020342

 

Le Prince sortit finalement vainqueur de cette sanglante bataille

et les villageois purent enfin jouir de la Paix retrouvée.

 

P1020327

 

P1020786

 

Le vieux Tyran fut fait prisonnier,

mais le courroux des Dieux le poursuivit

car la terre s'ouvrit sous ses pas

et l'engloutit à jamais.

 

P1020400

 

Le Prince devint Roi et épousa la Princesse.

Ils vécurent heureux et eurent de nombreux enfants

pour le plus grand bonheur de leurs sujets.

Repost 0
Published by memoirederivages.over-blog.com - dans Photographie - Asie - Art
commenter cet article

Présentation

  • : Mémoire de Rivages
  • Mémoire de Rivages
  • : Pourquoi ce blog? Pour ne pas oublier tous ces rivages, proches ou lointains, que j'ai connus, pour faire partager ces regards, ces visions, ces impressions fugaces, ces moments suspendus et qui ne se reproduiront plus, pour le plaisir de montrer des images et d'inventer des histoires, pour rêver tout simplement..
  • Contact

Profil

  • Jean-François
  • Amoureux invétéré des voyages, des tropiques, des bords de mer, des jardins, de la nature, de l'art etc.. etc..
  • Amoureux invétéré des voyages, des tropiques, des bords de mer, des jardins, de la nature, de l'art etc.. etc..

Recherche

Catégories