Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 décembre 2019 7 15 /12 /décembre /2019 17:26

 

Impossible de s'immerger dans le monde foisonnant des animaux

porteurs des souhaits et des aspirations des humains

sans rencontrer celui qui en est sans doute

le plus emblématique représentant, 

à savoir Neko, le Chat. 

 

Tout le monde a déjà rencontré les chats auspicieux,

les maneki neko.

Ils lèvent une patte et parfois la balancent d'avant en arrière, 

la gauche ou la droite

selon qu'il s'agit de bonne fortune ou de bien-être personnel.

On les trouve à l'entrée d'un bar, d'un restaurant , d'un commerce

ou à l'intérieur du foyer familial.

 

 

 

Il arrive même qu'un commerçant, soucieux de pérenniser

le bon accueil qu'il réserve à sa clientèle

statufie le chat auspicieux à l'entrée de son échoppe.

 

 

Mais le chat est un être ambigu, jamais tout à fait domestiqué.

Patte de velours cachant des griffes acérées, il voit la nuit 

et se déplace sans le moindre bruit.

Personne, mieux que  Utagawa Kuniyoshi (1797-1861)

n'a illustré cet animal indéchiffrable.

 

 

Nekomata est un chat aux pouvoirs surnaturels

qui peut prendre une apparence humaine.

 

 

 

Mais il peut aussi revêtir un caractère démoniaque 

et venir effrayer les humains sous la forme d'un chat monstrueux .

 

 

De nos jours cependant, le chat semble avoir mis de côté 

son aspect diabolique pour se consacrer 

à la consolation des humains nostalgiques de l'ère pré-industrielle.

 

Dans les Neko Cafés, après avoir jeté quelques yens 

dans l'automate situé à l'entrée de l'établissement,

vous pouvez, tout en sirotant un café, un thé ou une orangeade,

passer une demi-heure en compagnie des félins ronronnants.

 

 

Le plus souvent d'ailleurs les lieux sont mixtes,

chiens et chats jouant, dans des salles différentes,

les dames de compagnie.

 

 

 

 

Chiens et chats ne sont pas les seuls à offrir ainsi leurs services.

Vous trouverez aussi dans les grandes agglomérations

des bars à lapins, des bars à chouettes ...

et même des bars à serpents.

 

 

 

Quelques réserves seraient toutefois à formuler

concernant ces derniers établissements 

où le bien-être animal n'est pas à proprement parler

la préoccupation majeure des tenanciers.

 

A Kyoto, sur le pont Sanjo hashi qui enjambe la rivière Kamo,

on remarque deux étranges statues qui se font face,

l'une avec des bras démesurés

et l'autre avec des jambes qui n'en finissent pas.

 

 

 

Il s'agit respectivement de Te-Naga et de Ashi-Naga,

deux parmi les centaines et les centaines de yurei et de yokai,

ces créatures multiformes du panthéon mythologique japonais.

Ces deux-là, s'ils étaient réunis, formeraient un couple maléfique.

 

Deux gros volumes sont nécessaires pour répertorier

ces êtres surnaturels.

De la femme sans tête au dragon mangeur de concombres,

on passe en revue des monstres aquatiques, des êtres visqueux, gluants,

informes, cauchemardesques, des fantômes, des lutins,

des animaux fantastiques.

Une source inépuisable d'inspiration pour les créateurs de mangas

et de films d'animation.

 

Il est des temples où, dans la pénombre, on peut voir luire 

l’œil jaune d'un monstrueux dragon 

 

 

Ailleurs, on s'interrogera sur la représentation de curieux personnages

ou la présence d'une improbable sculpture.

 

 

 

 Au dehors, la métropole bétonnée imposera 

son rythme frénétique et sa géométrie impitoyable.

 

 

A Tokyo, le soir venu et si le temps est clair,

on apercevra Fuji-san, le Dieu Fuji.

 

 

Il continuera de veiller sur ce pays étrange  

où, dans l'ombre des gratte-ciels 

s'agite encore et toujours un bestiaire fabuleux.

 

Un pays où un simple caillou 

disposé sur le sentier zen d'une maison de thé

peut indiquer au passant 

la voie qu'il doit suivre sur le chemin de la vie.

 

 

 

oooOOOooo

 

 

(Toutes les photos de cette série ont été réalisées par l'auteur au cours d'un voyage au Japon effectué en Novembre 2019)

Partager cet article
Repost0

commentaires

eva 04/01/2020 09:55

On ne peut s'empêcher de quitter ton blog sans ce sentiment d'enthousiasme de l'enrichissement et de la désolante conscience d'une profonde ignorance... Merci pour le partage Jean-François, et bonne année 2020, que je te souhaite pleine de joie et de voyages encore...

Jean-François 05/01/2020 15:27

Il est un fait que l'esprit curieux qui voyage en Asie est constamment confronté à des scènes dont la signification profonde lui échappe totalement. C'est sans doute pour cela que les occidentaux sont souvent considérés comme des 'barbares' dans ces régions. De quoi relativiser un peu nos certitudes ... Merci Eva pour ton message et je renouvelle mes vœux les plus sincères pour la Nouvelle Année.

Thaddée 31/12/2019 18:47

Coucou Jean-François, tu es à Sète pour combien de temps, je viens de trouver ton com. Je te rencontrerai avec plaisir si tu n'es pas reparti entre temps !

Thaddée 31/12/2019 22:22

Apparemment tu n'as pas reçu mon mail. Je proposais demain à l'heure qui te convient, et il faut voir pour le lieu. Je me déconnecte, j'aurai la réponse demain matin. J'espère qu'on ne va pas se louper, ce serait dommage :-). Bonne dernière nuit de l'année Jean-François, bientôt l'année prochaine, tic tac, tic tac ...

Thaddée 25/12/2019 09:59

Joyeux Noël Jean-François, Joyeux Noël Midolu :-). Noël, avec toutes les images de tes voyages tourbillonnant dans ta tête comme autant d'étoiles étincelantes, Joyeux Noël !

Jean-François 25/12/2019 17:59

A côté de tes chaleureuses paroles, les mots du Père Noël semblent d'incompréhensibles borborygmes :-)) Belle fin de journée festive Thaddée.

midolu 25/12/2019 08:57

Bonjour Jean-François, bonne journée de Noël ...
Pensées amicales

Jean-François 25/12/2019 18:06

Merci Midolu. Avec le souhait que la magie de Noël se prolonge pour toi longtemps. Amitiés.

JACQUELINE 20/12/2019 20:21

imagination débordante ou tradition ancrée des fantasmes des ancetres! Le rapport à la nature comme tu le dis pour les chats est en train de disparaitre alors qu'au Japon il et encore fortement présent. Tu as fait une heureuse car je suis très "chat"!!!! Merci pour ces explications et ces fabuleuses photos qui font rever!! Bonne fin d'année Jean François!!!!

Jean-François 23/12/2019 20:31

Le besoin de nature est d'autant plus fort que l'urbanisation est tentaculaire. Les japonais sont aussi fortement imprégnés des traditions ancestrales et tout ce qui rappelle le passé rural est objet de vive curiosité
Je te souhaite également une très heureuse fin d'année.

Thaddée 19/12/2019 10:51

Ah le caillou ficelé, j'aime particulièrement ... Je ne sais pas, c'est une image très fort qui me parle, le caillou qui fait obstacle, le caillou qui montre le chemin ... Et le chat Neko est bien rigolo :-). Trêve de plaisanterie, on s'abîme ici dans un monde ensorcelant, tes photos rendent comptent de ce pouvoir magique et sacré tout à la fois, j'espère que tu as d'autres reportages du style en réserve ? Bon retour parmi nous Jean-François, je suis sûre que tu restes encore un peu là-bas, quelque part au fond de toi ...

Jean-François 19/12/2019 12:25

Merci Thaddée pour tous ces commentaires. Les pierres "ficelées" sont l'une des composantes des jardins zen. On les appelle sekimori-ishi (pierres-frontière) ou tome-ishi (pierres d'arrêt). Tu peux faire une recherche à leur sujet sur le web (le plus souvent en anglais). On y apprend qu'elles furent placées par un maître de thé qui signifiait par là au passant qu'une cérémonie était en cours et qu'il risquait de la perturber s'il poursuivait son chemin dans cette direction. Mais les pierres disposent toujours d'une poignée, signifiant qu'il est toujours possible de passer outre et de rester maître de son destin ... Je partage entièrement ta fascination à leur sujet.

Genevieve BOYER 16/12/2019 11:01

Exceptionnel ! MERCI....

Jean-François 16/12/2019 18:26

Le genre de voyage au cours duquel on passe à côté de mille choses que l'on aimerait mieux comprendre mais qui laisse l'impression d'un extraordinaire contraste entre hyper modernité et traditions multi-séculaires. Bonne soirée.

midolu 15/12/2019 19:35

Bonsoir, Jean-François. Quel bestiaire varié ! Je ne connaissais même pas les maneki neko ... Mais je pense que, si la force des pouvoirs des animaux pouvait inciter à respecter ceux qui vivent, le sort de ces derniers serait peut-être plus clément.
Les tableaux de Utagawa Kuniyoshi sont merveilleux ; c'est encore une découverte pour moi !
Merci !
Bonne soirée, Jean-François, amicalement.

midolu 16/12/2019 19:31

Merci pour ce lien ! D'autres facettes de l'art de ce génie, mais il semble qu'il en ait eu encore d'autres ! À découvrir ...

Jean-François 16/12/2019 18:20

Les chats auspicieux ont essaimé dans toute l'Asie et on les retrouve en vitrine ou sur le comptoir des restos chinois et des vendeurs de sushis ... En ce qui concerne Kuniyoshi, il est l'un des grands maîtres de la peinture japonaise de l'époque Edo avec Hokusai et Hiroshige. J'avais commis il y a presque exactement 4 ans un article à son sujet à l'occasion d'une exposition qui s'était tenue au Petit Palais à Paris. En voici le lien:
http://memoirederivages.over-blog.com/2015/12/entre-chats-les-chats-pitres-de-kuniyoshi.html Il te donnera un aperçu des multiples facettes de ce génie fantasque et amoureux des chats.Bonne soirée à toi.

Présentation

  • : Mémoire de Rivages
  • : Pourquoi ce blog? Pour ne pas oublier tous ces rivages, proches ou lointains, que j'ai connus, pour faire partager ces regards, ces visions, ces impressions fugaces, ces moments suspendus et qui ne se reproduiront plus, pour le plaisir de montrer des images et d'inventer des histoires, pour rêver tout simplement..
  • Contact

Profil

  • Jean-François
  • Amoureux invétéré des voyages, des tropiques, des bords de mer, des jardins, de la nature, de l'art etc.. etc..
  • Amoureux invétéré des voyages, des tropiques, des bords de mer, des jardins, de la nature, de l'art etc.. etc..

Recherche