Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 avril 2020 6 25 /04 /avril /2020 18:22

 

Des images qui se chevauchent

dans la fausse incohérence des rêves.

 

Souvenirs enfouis, tableaux admirés

et que l'inconscient fait resurgir.

 

Univers à l'inquiétante beauté.

 

Stridences.

 

Apesanteur

 

Labyrinthes aveuglants.

 

Le chaos,  et soudain le silence.

 

 

Et la mer ... toujours !

 

 

 

oooOOOooo

Partager cet article
Repost0

commentaires

eva 27/04/2020 23:34

Le passage que j'ai préféré dans ta video, c'est la déambulation des aurochs sur les parois des grottes... Mais la vérité, c'est que tout ravit et emporte loin... C'est le propre du rêve n'est-ce-pas ? Je crains fort que nous ne puissions même plus rêver à l'avenir... ça va devenir un cauchemar...

Jean-François 29/04/2020 17:41

Pour les aurochs, il s'agit d'une réalisation de l'artiste plasticien Samuel Rousseau présentée à Art Paris en 2018. Il y en avait une autre avec des cerfs et des bisons, mais j'aimais bien celle-là .. Bien sûr les rêves nous emportent au loin et, par les temps qui courent, ils peuvent avoir un aspect angoissant. L'avenir est bien incertain. J'espère tout de même que nous retrouverons à nouveau nos plaisirs d'antan ... en en savourant cette fois toute la fragilité.

Thaddée 26/04/2020 09:53

Rebonjour Jean-François, que de mots et d'émotions m'ont traversé l'esprit au visionnage de ton diaporama, difficiles à traduire et à exprimer. Bien sûr, j'ai pensé que notre vie n'était que souvenir en ce moment, puisque il est même impossible de se projeter vers un quelconque avenir. L'heure est grave, mais tu as su en jouer avec légèreté comme à ton habitude, en faisant se côtoyer l'imagerie animale avec les icônes religieuses. "Le monde sans nous" prend tout doucement notre place avec étonnement. Il n'y a bien que la baleine qui ne puisse quitter la mer et le ciel, quand elle s'élance. Et nous ... figés dans le souvenir comme dans la crainte légitime de ne plus retrouver notre liberté d'avant. Seuls avec nous-mêmes, en dehors du monde qui continue sans nous. Seuls dedans, avec nos rêves ... Tes souvenirs à toi sont bien beaux. Ce qui l'a le plus frappée c'est le reflet déchiqueté d'un immeuble dans une vitre, et tout de suite après les bords tourmentés d'un amas de peinture. Ce qui résume très bien ma vision des choses actuellement. Merci pour ce remarquable montage Jean-François, et bonne journée, la 41ème, en dehors du monde. Je t'embrasse de loin.

Jean-François 26/04/2020 18:18

Nostalgie du temps où l'on parcourait librement musées et expositions, car on a beau dire, la plus belle vidéo du monde ne remplacera jamais l'approche physique d'une oeuvre. Nostalgie du temps où l'on franchissait allègrement les frontières. Avenir noyé dans les brumes de l'incertitude. Alors il reste les souvenirs qui resurgissent en ces temps étranges que nous vivons... J'espère que tu pourras bientôt sortir à nouveau avec ton APN en bandoulière sans avoir besoin de justifier cette insolite activité. C'est si bête d'habiter si près de la mer sans pouvoir en profiter.. Je me demande ce que pense le vieux Soulages de tout cela. Peut-être va-t'il peindre un tableau tout blanc. Vide !
Je te souhaite bon courage pour les 2 semaines à venir. Bisous masqués.

Thaddée 25/04/2020 21:02

Je reviendrai voir demain. Bonne soirée Jean-François.

Présentation

  • : Mémoire de Rivages
  • : Pourquoi ce blog? Pour ne pas oublier tous ces rivages, proches ou lointains, que j'ai connus, pour faire partager ces regards, ces visions, ces impressions fugaces, ces moments suspendus et qui ne se reproduiront plus, pour le plaisir de montrer des images et d'inventer des histoires, pour rêver tout simplement..
  • Contact

Profil

  • Jean-François
  • Amoureux invétéré des voyages, des tropiques, des bords de mer, des jardins, de la nature, de l'art etc.. etc..
  • Amoureux invétéré des voyages, des tropiques, des bords de mer, des jardins, de la nature, de l'art etc.. etc..

Recherche