Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mai 2015 5 22 /05 /mai /2015 18:21

 

Pour la communauté des amoureux de l'Italie, je réédite ce petit conte, vieux déjà de quatre ans.

(Overblog et Deezer étant ce qu'ils sont, les cloches de l'église ne sonnent plus et les grillons se sont tus, mais j'ose espèrer que le charme toscan opérera encore !)

 

Le soleil était déjà haut dans le ciel quand, par une chaude matinée d'été, Padre Francesco mit le nez à sa fenêtre.

 

P1010509

 

Il se dit alors avec ravissement que la journée s'annonçait absolument splendide.

 

P1010609 (1)

 

Sous ses yeux, des champs verdoyants s'étendaient à perte de vue, nimbés dans le lointain d'une brume annonciatrice des torpeurs de midi.

 

P1010493 (1)

 

Les toits de couleur brique se chevauchaient dans un savant désordre.

 

P1010611

 

Ils cédaient la place par endroits à d'étroites ruelles où flottaient encore les bannières honorant le cortège d'un saint patron.

 

P1010605

 

Ailleurs, ils révélaient l'existence de fraîches et discrètes oasis que l'on ne pouvait apercevoir que d'en haut.

 

P1010599

 

Une blanche colombe roucoulait au dessus de la fenêtre et le parfum ennivrant du jasmin saturait l'air alentour.

 

P1010510

 

Padre Francesco s'imprégnait de toutes ces merveilles et rendait grâce au Créateur de lui avoir permis de vivre en en lieu aussi magnifique.

 

P1010536

 

Il devait visiter le jour même une noble dame, très fortunée, qu'il sollicitait pour la remise en état d'une chapelle fort délabrée.

 

P1010502

 

Il se mit donc en route un peu plus tard, et comme il était en avance, il décida de faire un grand détour par les remparts pour savourer à loisir le délicieux spectacle qui s'offrait à lui.

 

P1010606

 

Des cascades de fleurs odorantes ruisselaient des cours et des balcons qu'il longeait..

 

P1010492

 

La chaleur était maintenant bien présente et il y avait comme une vibration dans l'air qui répondait au chant strident des grillons.

 

P1010596

 

Lorsqu'il atteignit enfin les remparts, le soleil était de plomb et Padre Francesco était bien essoufflé et transpirant.

 

586

 

Par les ouvertures du chemin de ronde, il pouvait contempler un paysage fin prêt à être couché sur le papier brillant des cartes postales.

 

P1010589

 

C'est alors qu'auprès d'un olivier centenaire, il avisa un banc fort opportun et ne put résister à l'envie de s'y asseoir.

Le chant des oiseaux, la chaleur et les grillons aidant, il sombra bientôt dans un profond sommeil.

 

P1010588

 

Il rêva tout d'abord d'un lac merveilleux.

 

P1010592

 

Ses eaux avaient par endroits la couleur de l'émeraude.

 

P1010593

 

Pas une ride ne venait troubler sa surface. C'était l'image même de la sérénité.

 

568

 

Padre Francesco rêva ensuite aux innombrables dons qui ne manqueraient pas d'affluer pour la restauration de sa chapelle.

 

P1010608

 

Ce furent les cloches de l'angelus du soir qui le tirèrent brutalement de sa douce rêverie

Il avait passé tout l'après-midi à dormir et, bien entendu, totalement oublié son rendez-vous avec la noble dame.

 

P1010507

 

Honteux d'avoir ainsi succombé aux langueurs estivales il redescendit des remparts en toute hâte avec l'espoir, certes.bien mince, de pouvoir toujours honorer l'entrevue programmée.

 

P1010615

 

Les passants qui croisèrent la route de Padre Francesco en ce jour mémorable se souviennent encore de l'allure vertigineuse avec laquelle il dévalait les escaliers menant au centre ville où résidait la dame en question.

 

P1010496 (1)

 

Comme il était à craindre, la dame s'était lassée, et tandis que Padre Francesco se présentait enfin devant sa demeure, il trouva porte close.

 

P1010472

 

Dire que le remords du Padre fut grand serait une bien faible affirmation. Pendant des jours, il se refusa à quitter sa cellule.

 

516

 

Si d'aventure il passait devant une fenêtre donnant sur la campagne, il détournait les yeux de peur de ne pouvoir résister à l'appel d'une si riante nature.

 

P1010621

 

C'est ainsi que, par la faute du Padre Francesco, de superbes fresques auraient, encore aujourd(hui, bien besoin d'être restaurées.

 

P1010614

 

Mais comment ne pas penser que la Vierge, qui, malgré les outrages du temps, n'a pas cessé de veiller sur une aussi douce Nature, a finalement pardonné au Padre de n'avoir su résister à tant de splendeur.

 

 

oooOOOooo

 

La Toscane et l'Ombrie ont servi de cadre à cette petite fable, principalement Sienne, San Gimignano, Assise, Gubbio, Castiglione del Lago et le lac Trasimène, de merveilleux endroits en vérité.

Une trop belle journée d'été

Partager cet article

Repost 0

commentaires

philae 24/05/2015 16:07

superbe série

Jean-François 24/05/2015 20:19

Merci Philae. Ces lieux sont si inspirants qu'il serait dommage de ne pas tenter d'en faire partager la douceur et la beauté.
Bonne soirée.

alezandro 24/05/2015 11:16

C'est un conte admirablement illustré où flotte un esprit de calme et sérénité. Magnifique!

Jean-François 24/05/2015 20:04

Merci beaucoup alezandro. Il est exact que j'ai tenté par ce petit conte de traduire en images le calme et la sérénité de ces lieux, peut-être parce qu'à l'époque et à la saison auxquelles j'avais parcouru cette belle région, j'étais moi-même favorablement disposé à être imprégné de la douceur ambiante. Les photos figent pour l'éternité des situations à un instant t Revoir les mêmes sites en hiver par exemple aurait sûrement conduit à une toute autre interprétation. Florence a été ravagée par une violente crue, l'Ombrie a subi un tremblement de terre dévastateur.et le lac Trasimène si calme, témoin d'une terrible bataille de l'Antiquité, n'aurait sûrement pas présenté le même aspect. C'est donc un moment de grâce, fragile, qui, je l'espère, est reflété par cette historiette rythmée par le chant des grillons !.

JACQUELINE 23/05/2015 22:35

Quelle jolie randonnée dans la belle Italie! La Communauté est fièred'avoir un auteur si talentueux!! :-)
Oui la douceur des couleurs n'a pu qu'enchanter le bon Padre!! Et tant pis pour les deniers de la dame, il a su profiter de tant de beauté!
Bises Jean François

Jean-François 24/05/2015 18:57

La fierté est d'avoir été accueilli dans une Communauté prestigieuse dirigée avec maestria :-))
La Toscane et l'Ombrie étant de si belles régions, il eut été dommage de ne pas tenter d'en faire ressortir la douceur et le charme.
Bonne soirée Jacqueline

eva 23/05/2015 15:30

hé bien voilà, j'ai relu avec plaisir cette petite fable mise en bande-photos avec talent ! Dans l'un des villages où je travaillais il y a peu d'années encore, des fresques ont été restaurées dans une chapelle (Pays de Bray) et j'ai pris grand plaisir à suivre le déroulement des opérations menées par les bâtiments de France... Merci Jean-François d'avoir remis en tête de blog ce billet qui est un vrai délice par la façon de voyager en racontant une histoire...

Jean-François 23/05/2015 17:05

C'est tellement plus sympathique - mais pas toujours évident - de faire parler les images. Il faut dire que cette région d'Italie est un terrain fertile.
Bon week-end Eva !

Ramu 23/05/2015 10:02

Je n'ai eu l'occasion que de visiter Florence.Mais cette région possède de telles richesses!Bon week end!

Jean-François 23/05/2015 13:53

Je me suis toujours demandé ce que ressentaient les habitants de ces lieux où il y a une oeuvre d'art tous les 10 mètres et où la nature est généreuse et belle, mais parfois aussi bien cruelle. Ils doivent avoir développé un sens inné de la beauté, mais aussi de la fragilité des choses. Bon week-end Ramu !

eva 02/12/2012 17:02

ouiiii ! j'adore, et je connais un peu San Gimignano... Merci ! grand merci !

balladine 13/09/2011 14:10


Une bien belle promenade en compagnie du saint homme, qui malheureusement loupa son rendez vous, il en encombe maintenant à l'Etat italien de financer ces rénovations et là, je préfère ne pas
écrire de choes désagréables... Bonne journée


Jean-François 13/09/2011 22:08



Un moindre mal en vérité. Il y a tellement de merveilles à chaque coin de rue dans cette région que ce ne sont pas quelques fresques, probablement d'ailleurs trop détériorées pour être
restaurées, qui changeraient grand chose à cet extraordinaire patrimoine artistique. D'autre part les aléas climatiques ne sont pas négligeables (inondations catastrophiques à Florence,
tremblement de terre à Assise etc..). Merci en tous cas pour la visite. Bonne soirée.



Marine D 07/09/2011 11:34


J'ai relu cette superbe fable et accompagnée de si belles images, c'est un régal !


Marine D 09/08/2011 07:57


Quelle merveille, Assise, j'y suis allée mais il y a si longtemps, quelle beauté ces photos qui rendent bien cette région sublime, solaire...


Jean-François 09/08/2011 23:12



Il est vrai qu'Assise est un lieu merveilleux et toute la région est un enchantement. Merci pour votre passage.



virjaja 06/08/2011 11:55


j'ai rèvé avec Padré Fransico....ce sont des lieux que je ne connais pas en plus. merci de ce bon moment. bises. cathy


Jean-François 06/08/2011 23:41



Merci Cathy. La Toscane et l'Ombrie sont de si belles régions qu'il serait dommage de ne pas les honorer à travers une petite histoire. Bon Dimanche.



Présentation

  • : Mémoire de Rivages
  • Mémoire de Rivages
  • : Pourquoi ce blog? Pour ne pas oublier tous ces rivages, proches ou lointains, que j'ai connus, pour faire partager ces regards, ces visions, ces impressions fugaces, ces moments suspendus et qui ne se reproduiront plus, pour le plaisir de montrer des images et d'inventer des histoires, pour rêver tout simplement..
  • Contact

Profil

  • Jean-François
  • Amoureux invétéré des voyages, des tropiques, des bords de mer, des jardins, de la nature, de l'art etc.. etc..
  • Amoureux invétéré des voyages, des tropiques, des bords de mer, des jardins, de la nature, de l'art etc.. etc..

Recherche

Catégories