Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 novembre 2016 5 25 /11 /novembre /2016 19:13

 

Il fut un temps où, à la surface des eaux tranquilles,

se reflétait l'image d'un monde serein.

 

 

Sur les façades des maisons de verre,

les nuages se bousculaient 

et dessinaient à l'envie de bourgeonnantes compositions.

 

 

Ils paraissaient parfois se jouer des vagues monstrueuses

que d'orgueilleux immeubles poussaient à l'assaut du ciel.

 

 

C'est alors que, sur ces forteresses transparentes

un étrange soleil commença à décrire une orbe maléfique.

 

 

Les fenêtres-miroirs réfléchirent de mystérieux

et indéchiffrables messages.

 

 

L'univers sembla soudain plongé dans une atmosphère d'aquarium.

 

 

Tout se passa ensuite très vite.

Des vents tourbillonnants s'enroulèrent autour des tours insolentes.

 

 

Il y eut un éclair aveuglant.

 

 

Les eaux, autrefois tranquilles, 

reflétèrent d'indescriptibles incandescences.

 

 

Lorsque, au bout d'un temps qui parut interminable,

le calme enfin revint,

le spectacle était apocalyptique.

 

 

Le monde était devenu froid et glacé.

Les altières façades scintillaient sous la lumière crue.

 

 

Nulle trace de vie.

On eut dit qu'un sortilège avait soudain cristallisé des cathédrales miroitantes. 

 

 

Les arbres, dénudés, paraissaient implorer les tours indifférentes

pour que la vie revienne bientôt dans ce silence glacé.

 

 

On pouvait apercevoir ça et là,

enfermés dans leur prison de verre,

des monstres de temps oubliés que le cataclysme avait éveillés.

 

 

Qu'adviendrait-il si, par malheur, ils venaient à se libérer de leur geôle?

 

 

Tout ceci, bien sûr n'est qu'un mauvais rêve.

Les passants affairés qui longent les tours de verre

ne prêtent guère attention aux messages de leurs façades-miroirs. 

 

 

Loin des tours, les eaux tranquilles

reflètent encore parfois l'image d'un monde serein.

 

 

Mais, serait-ce un signe prémonitoire,

de mystérieux messages nous rappellent toujours 

qu'il pourrait être judicieux de garder un oeil sur le ciel.

 

 

 

oooOOOooo

 

Ce billet reprend, pour une large part, des photos prises, il y a bien longtemps, dans le quartier de La Défense à Paris. Elles avaient fait l'objet d'un article, plus 'statique', publié dans ce blog il y a cinq ans (déjà ! ...).

Le but recherché étant toujours, bien sûr, de 'faire parler les images' !

 

 

 

Repost 0
9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 21:11

Afin de célébrer mon arrivée dans la communauté 'Liberté photo et picturale', voici une réédition d'un article publié il y a environ un an, fruit de longues déambulations dans le dédale des tours de La Défense, à une époque (1980-1990) où l'Arche surgissait à peine de terre et où les chantiers, les palissades et les grues à tour foisonnaient.

 

Dans la centaine de clichés pris alors, j'ai surtout cherché à capter les jeux d'ombres et de lumières sur les façades des tours, révélant souvent, au travers de reflets déformants, d'étranges, surprenantes ou inquiètantes figures.

 

Dans cet univers de béton et de verre, la solitude que l'on y ressent et qui contraste avec l'intense activité supposée à l'intérieur de ces 'bureaux dans les nuages' fait parfois place à l'exaltation provoquée par le spectacle d'incroyables explosions de couleurs et la découverte de scènes incongrues où l'imaginaire prend le pas sur la sévère géométrie ambiante.

 

Bien qu'étroitement corsetée, la nature est tout de même présente dans ce monde inhumain et froid, et semble parfois lancer des défis à ces colosses aux yeux innombrables qui se toisent et affrontent sans cesse de nouveaux rivaux dans une lutte apparemment sans issue.

 

Au caractère fugitif de ces reflets, il faut ajouter leur existence éphémère car le quartier de La Défense est toujours en perpétuel devenir. De nouvelles constructions ou la destruction de bâtiments plus anciens font que les perspectives sont continuellement modifiées et que les façades qui reflétaient parfois d'étranges apocalypses n'en gardent plus souvent qu'un souvenir confus.

 

Défense 2000

 

Apocalypse now

 

Ombre et lumière

 

Fragment d'apocalypse

 

Désir de cime

 

Cristal de roche

 

Géométries

 

Les rideaux

 

Aurore boréale

 

Turbulences

 

Désagrégation

 

On n'arrête pas les nuages

 

Bureaux dans les nuages

 

La vague

 

La bête

 

La bête apprivoisée

 

La cage de verre

 

Délire

 

La nature et l'art

 

Mémoire de palissade

 

Les arbres secs

 

Mais où sont donc les arbres..

 

Imploration

 

Il doit faire beau dehors

 

Vertige

 

Curiosité

 

Solitude 1

 

Solitude 2

 

Soleil vert

 

Tension

 

Les visiteurs

 

Mars attaque

 

Promenade à haut risque

 

Typhon 2

 

La cathédrale engloutie

 

Help !

 

L'âge d'or

 

L'automne et l'hiver

 

Printemps rose et palissade bleue

 

Confrontation

 

Tentation de printemps

 

Sagesse

Repost 0

Présentation

  • : Mémoire de Rivages
  • Mémoire de Rivages
  • : Pourquoi ce blog? Pour ne pas oublier tous ces rivages, proches ou lointains, que j'ai connus, pour faire partager ces regards, ces visions, ces impressions fugaces, ces moments suspendus et qui ne se reproduiront plus, pour le plaisir de montrer des images et d'inventer des histoires, pour rêver tout simplement..
  • Contact

Profil

  • Jean-François
  • Amoureux invétéré des voyages, des tropiques, des bords de mer, des jardins, de la nature, de l'art etc.. etc..
  • Amoureux invétéré des voyages, des tropiques, des bords de mer, des jardins, de la nature, de l'art etc.. etc..

Recherche

Catégories