Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 juillet 2016 6 23 /07 /juillet /2016 16:26

 

Un monde étrange les habite.

On y rencontre un bestiaire fabuleux, des dauphins, des tritons, des serpents, des sirènes, des batraciens, des tortues et des monstres marins de tous types.

On y rencontre des animaux mythiques, des lions, des chiens, des dragons, des chevaux, des centaures, des chimères, que sais-je encore.

On y rencontre aussi des titans, des esclaves, des cyclopes, des nymphes et des chérubins, des héros mythologiques et des dieux de l'Olympe.

Les fontaines monumentales, havres de fraîcheur et de sérénité, dont l'eau jaillissante et limpide, gargouillis à peine perceptible ou geyser grondant, nous attirent de façon magnétique.

Le monde étrange des fontaines s'est immobilisé dans des poses improbables. Les conques dans lesquelles les musiciens s'époumonent ne produisent aucun son, De la bouche des paysans changés en grenouilles les invectives sont muettes. L'aboiement des chiens, le rugissement des lions, le hennissement des chevaux est inaudible.

Ces animaux et ces personnages racontent des histoires dont la symbolique d'un autre temps nous échappe.

Seul nous parvient le bruit apaisant de l'eau.

Elle sourd de toutes ces bouches, humaines et animales.

Sa musique est un baume au cœur de l'été brûlant.

 

 

oooOOOooo

 

Fontaines
Repost 0
29 juin 2015 1 29 /06 /juin /2015 15:43

 

Le Jardin du Temps qui passe se trouve de l'autre côté du miroir.

Il n'est accessible qu'en songe.

 

 

Le Jardin du Temps qui passe n'a rien du bel ordonnancement d'un parc à la française.

Il refléte l'inextricable complexité de nos passions et l'enchevêtrement de nos désirs. 

 

 

 

 

Il arrive pourtant que des échappées dans l'écheveau du rêve débouchent inopinément sur de lumineux paysages, souvenirs heureux enfouis dans les profondeurs de la mémoire.

 

 

 

Le Jardin du Temps qui passe est peuplé de statues songeuses, témoins muets d'amours disparues.

 

 

 

 

Les eaux dormantes de l'oubli le submergent peu à peu.

 

 

 

Elles laissent par endroits apparaître les vestiges engloutis des fêtes d'autrefois.

 

 

 

 

Le Jardin du Temps qui passe est gardé par un bien étrange personnage. On ne peut pas dire qu'il soit beau. On pourrait même à la rigueur admettre qu'il est franchement laid.

On le trouve généralement au pied d'un arbre gigantesque, si grand et si haut qu'il semble vouloir égratigner le ciel.

 

 

 

S'il vous trouve sympathique, l'infortuné gardien vous emménera sur son bateau et vous fera découvrir quelques uns des aspects insoupçonnés du Jardin.

 

 

 

 

Il vous parlera du héron bleu, qui se confond avec la nuit, et pour montrer sa reconnaissance envers vous qui acceptez sa différence, il parsémera votre route de jolies guirlandes aux couleurs vives. 

 

 

 

 

Mais voilà que le brouillard envahit soudain le Jardin.

Il est temps de retraverser le miroir et d'abandonner le rêve à regret.

 

 

Le Jardin du Temps qui passe n'existe qu'en songe, 

Les photos de ce conte ont été prises aux quatre coins du Monde, mais le petit personnage difforme et si laid n'a pas eu lui la chance de courir la planète. Je l'ai trouvé à Paris ... au Bois de Boulogne !

Il se cache tout au bout du lac réservoir de Longchamp ! Alors, si d'aventure vous passez par là, allez donc lui rendre une petite visite. Personne ne le remarque et cela lui fera un immense plaisir.

Peut-être même, s'il vous trouve sympathique, parsémera-t-il votre route de jolies guirlandes vert pomme...

 

oooOOOooo.  

 

 

 

Le Jardin du Temps qui passe.
Repost 0
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 15:34

 

Il fait froid.

Dans le parc délaissé, les statues, esseulées, se promènent.

 

015

 

Les arbres nus, réduits à l'essentiel, se découpent sur l'horizon,

comme radiographiés.

 

P1040671

 

Leurs branches, semblables à des neurones aux terminaisons foisonnantes,

paraissent puiser dans le ciel blanc la vie que la terre leur refuse. 

 

P1060747 (1)

 

Leur immobilité n'est qu'apparence.  

Les branches se tordent, se convulsent, se cabrent.

 

P1060745

 

Tour à tour zébrures cinglantes, ondulations abyssales.

 

P1060748

 

Grapheurs célestes, les arbres écrivent au-dessus de nos têtes,

à grands traits d'encre de Chine, une mystérieuse calligraphie.  

 

P1060744

 

Que signifient ces enroulements, ces enchevêtrements, cet inextricable labyrinthe ?

 

P1060750

 

Quel éclair aveuglant a soudainement figé ces noires contorsions,

ces fouets claquant dans le silence ?

 

750

 

Saisi au beau milieu d'une danse sauvage,     

est-ce le génie de la forêt qui bondit ainsi d'arbre en arbre ?

 

751 

 

Quand le printemps reverdira les bois il échappera de nouveau à nos regards,

et la sève nourricière irriguera une fois de plus les branches

Leurs rameaux assoiffés n'iront plus implorer le ciel ...

jusqu'à l'hiver prochain !

oooOOOooo

Hivernale
Repost 0
28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 19:01

Dans la proche banlieue de Bruxelles, le palais-musée de Tervuren abrite les superbes collections ethnographiques du Musée Royal de l'Afrique Centrale.  Son parc magnifique, aux arbres centenaires, abrite lui une belle collection de bancs.

 

P1060751

 

Ce sont des bancs bourgeois, cossus, trapus, robustes mais confortables, sans excès de fantaisie mais avec un petit zeste de classe.. Bref, on peut compter sur eux pour garantir un moment de détente salutaire dans la quiétude d'un paisible environnement.

 

P1060753

 

Ils en ont vu, ces bancs, passer des générations de tranquilles promeneurs. Dames en crinoline, messieurs en gibus, hussards à brandebourgs, bonnes d'enfants, petites filles à bottines et garçons en col marin.. Ils partagent avec les arbres majestueux du parc la mémoire de ces lieux enchanteurs.

 

P1060752

 

Mais, il y a encore peu de temps de cela, l'amoureux des bancs avait la chance insigne d'associer sur une même image l'un de ces estimables bancs avec, en arrière plan... un ou plusieurs imposants pachydermes !

 

7570

 

C'était bien là quelque chose de fort inhabituel car on ne peut nier que la cohabitation des bancs et des éléphants est tout à fait fortuite et plutôt rarissime.

 

756

 

C'était pourtant bien tout un troupeau d'éléphants, faits des morceaux de 14 types de bois différents de son pays, que le sculpteur sud-africain Andries Botha, faisait défiler dignement derrière les chers bancs vénérables.

 

P1060754

 

Aujourd'hui, les éléphants sont repartis vers d'autres horizons, mais il y a fort à parier que les bancs, dans leur mémoire de bancs, ont gardé le souvenir de ces imposantes silhouettes qui cheminaient solennellement en quête d'un territoire dont elles étaient à jamais séparées.

 

oooOOOooo

Repost 0
8 janvier 2012 7 08 /01 /janvier /2012 19:20

 

Pas évident d'illustrer le thème du mois dans la communauté des 'Couleurs dans notre vie', à savoir le Noir et le Blanc, quand on est comme moi un accro aux couleurs de l'arc-en-ciel.

 

P1080078

 

En y réfléchissant bien cependant, cette immersion bicolore pourrait être l'occasion rêvée pour trouver la réponse à une question qui me taraude depuis bien longtemps.

 

P1000853

 

Dans la nuit de nos villes, lorsque la lune a fait surgir des contrastes violents entre lumière et ombre, à quelles activités peuvent bien se livrer les statues alors qu'autour d'elles un calme apaisant a enfin succédé à l'infernal tintamarre quotidien ?

 

DSCN0437

 

Afin de résoudre cette énigme, je me suis glissé dans la pénombre urbaine, sous l'oeil inquisiteur d'une 'fashion victim' bien inconfortablement détenue dans sa prison de verre.

 

P1000831

 

Dans les vitrines, les mannequins avaient abandonné leur poses hiératiques, épuisées sans doute par les longues heures passées à soutenir imperturbablement le regard des chalands.

 

082

 

Quelle ne fut pas ma surprise de constater que la première statue rencontrée descendait tranquillement de son socle pour, à n'en pas douter, se dégourdir les jambes.

 

DSCN2759

 

Une autre s'étirait voluptueusement pour délasser des membres endoloris par une interminable inaction.

 

Middelheim 42

 

Une autre encore, ivre d'une liberté retrouvée, laissait exploser sa joie en une danse sauvage et désordonnée.

 

Middelheim 46

 

Un athlète affrontait un ennemi invisible et réveillait ainsi des muscles tétanisés.

 

DSCN0470

 

Moins chanceux, un doux éphèbe se voyait condamné à l'ankylose pour ne pas déranger les oiseaux venus chercher auprès de lui un refuge nocturne.

 

852b

 

Dans le parc proche, une fontaine vaguement inquiètante continuait à glouglouter.

 

084

 

Les enfants paraissaient effrayés par ce lancinant voisinage.

 

024

 

Avant que le jour ne se lève à nouveau, beaucoup avaient sombré dans un profond sommeil.

 

DSCN3440

 

Rêvaient-ils à une liberté dont ils ne pouvaient concevoir l'existence ?

 

Middleheim 5

 

Dans un coin isolé du parc, un homme s'était assis. Dès les premières lueurs de l'aube il reprendrait sa position et tout redeviendrait normal car il n'est pas dans l'ordre des choses que les statues échappent, ne serait-ce qu'un instant,  à la pose dans laquelle leur sculpteur les figea à jamais.

 

oooOOOooo

Repost 0
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 14:35

 

 

Il est peut-être au Brésil ou à Colombo, au Surinam ou à Java, c'est un jardin tropical, quelque part entre Capricorne et Cancer,.là où la Nature explose et où il règne en permanence une atmosphère moite de serre chaude.

 

Feuillages

 

Les palmes y déploient leur souple chevelure.

 

P2

 

 

P52

 

 

P1000677

 

Sur un vieux mur s'imprime leur lourd balancement.

 

P57

 

  Les feuillages explosent et dessinent les figures d'une savante pyrotechnie.

 

DSCN0288

 

 

Traveller tree

 

 

P39

 

 

P1020625 (2)

 

 

DSCN0610

 

 

P60

 

 

P75

 

La lumière joue dans les frondaisons et y révèle des couleurs excessives et des formes improbables.

 

P23

 

 

083 (1)

 

 

P1020866

 

 

P61

 

 

P1000683

 

 

P64

 

 

P76

 

 

78

 

Des lianes se convulsent et des racines progressent en lentes reptations. 

 

013d (6)

 

 

P1040025

 

Une grande villa désertée témoigne de splendeurs passées.

 

898

 

 

P1040012

 

 

079

 

 

P1040032

 

A l'intérieur, il régne une étrange atmosphère et une insolite fraîcheur qui contraste avec la chaleur étouffante du jardin.

Dans les pièces vides à la rigueur victorienne ne parviennent que les cris incessants des oiseaux et le grésillement ininterrompu des insectes.

 

P1030902

 

Un miroir reflète l'enchevêtrement de lianes et de branches et les fenêtres ouvrent sur l'exubérante végétation qui assaille la demeure.

 

P1000643

 

 

P1040004

 

Pour un peu , on croirait voir surgir les héros de Kipling.

 

DSCN2790

 

Sur une photo jaunie, deux petites filles en robe blanche et bottines à boutons posent au milieu de feuilles plus grandes qu'elles. 

 

P1080247

 

Dans ce jardin dont elles connaissaient les moindres secrets, elles retrouvaient en cachette leurs animaux favoris. 

 

Monkey

 

 

P1040101

 

 

P1040246

 

Sur un mur, un gentil gecko semble en apesanteur. Il est semblable à celui qui, le soir venu, chassait pour elles les insectes importuns.

 

DSCN1107

 

Dans ce jardin où résonnaient leurs rires, elles savaient si bien dénicher fleurs et fruits insolites.

 

P56

 

 

P63

 

 

P1020864

 

 

P1040011

 

 

P24

 

Les bambous centenaires se souviennent peut-être de leurs fugues, lorsqu'elles s'y cachaient des heures durant, au grand désespoir des gens partis à leur recherche.

 

P1040023

 

 

P1040024

 

A présent, les bords de l'étang ne reflètent plus leur image frondeuse, les feuilles y créent un tapis multicolore, mais les nénuphars y déploient toujours leurs fleurs délicates et la majestueuse 'Victoria Amazonica'  sert encore de reposoir aux oiseaux de passage.

 

013b (2)

 

 

P81

 

 

P47

 

 

P1040020

 

 

P36

 

Les mousses ont recouvert le sein des fontaines

 

11

 

Un gardien de pierre a beau montrer les crocs, rien ne semble pouvoir arrêter la démesure végétale.

 

5140

 

Une serre abandonnée depuis longtemps paraît attendre l'assaut final avec résignation..

 

P1030801

 

La grande forêt est proche et bruisse de mille bruits. Elle pourrait sans nul doute dévorer ce jardin, mais, si l'on tend bien l'oreille, on croit parfois entendre des rires enfantins. Les vieux gardiens qui veillent toujours jalousement sur le domaine disent avoir quelquefois aperçu.deux petites filles en robe blanche cachées dans les haies de bambous, et le fait le plus étrange est que la grande forêt semble s'être arrêtée aux limites du jardin sans jamais en envahir le bel ordonnancement... 

 

P1020525(a)

 

 

P1040030

 

oooOOOooo

 

Les photos de cet article ont été prises, dans leur grande majorité, au jardin de Pamplemousses à l'île Maurice ainsi qu'au Jardim Botanico de Rio de Janeiro. Quelques photos ont été prises dans divers jardins d'Asie du Sud-Est..

La photo des deux petites filles est extraite du livre 'Jardins des Alizés - L'aventure botanique sous les tropiques', paru aux éditions Solar. Elle fait partie de la collection de M. Guillaume Pellerin.

Repost 0
8 juillet 2010 4 08 /07 /juillet /2010 16:33

Suite et Fin des Aventures d'Alice dans le Jardin Enchanté

 

 

038

 

Alice était songeuse.

Saurait-elle retrouver seule le chemin de son cher étang ?

(Joseph Bernard - 'Femme et enfant dansant' - Parc du Middelheim, Anvers)

 

039

 

Elle se sentit soudain bien triste et un peu perdue.

(Georg Kolbe - 'Grande figure assise' - Parc du Middelheim, Anvers)


013f(3)

 

C'est alors qu'elle entendit une petite voix

qui l'appelait par son nom.

Elle regarda alentour, mais il n'y avait personne.

(parc du château de Rambouillet)

(Mari Andriessen - 'Victime de Bombardement' - Parc du Middelheim, Anvers)

 

099 (1)

 

A nouveau, la petite voix se fit entendre.

Alice se retourna et vit un Elfe à califourchon sur un tronc d'arbre.

(Domaine national de St.Cloud)

(Làszlo Marton - 'La petite Princesse' - Budapest)


Elfe

 

L'instant d'après, il était juché sur une barrière

d'où il invita Alice à le suivre.

Il y avait, disait-il, une grande fête donnée sur le lac

qu'il ne fallait manquer sous aucun prétexte.

(parc municipal de Nervi)

(Làszlo Marton - 'La petite Princesse' - Budapest)


006 (1)

 

Ils partirent donc et, chemin faisant,

il apparût qu'une douce folie semblait avoir gagné tous les habitants du jardin.

(Domaine national de St.Cloud)

(Yann Guillon - 'Danseuse' - Paris, FIAC 2007)

 

061 (2)

 

Les débordements de joie d'une jeune personne..

(Rik Wouters - 'La Vierge folle' - parc du Middelheim, Anvers)


061 (4)

 

rencontraient le regard désapprobateur..

 

Middelheim 11

 

..d'un austère ecclésiastique.

(Giacomo Manzù - 'Le Cardinal' - parc du Middelheim, Anvers)

 

070 (1)

 

sentiment partagé d'ailleurs par un professeur à la mine des plus sévères.

(Imre Varga - 'Professeur' - parc du Middelheim, Anvers)


Pleureuse

 

Mon Dieu ! soupirait cette femme,

quel sortilège a donc été jeté sur mon fils ?

(Oscar Jespers - 'Au soleil' - parc du Middelheim, Anvers)

 

Middleheim 4

 

Voilà qu'il se prend pour un oiseau !

(Carl Milles - 'Pégase' - parc du Middelheim, Anvers)

 

2341bis

 

Peut-être était-ce aussi un sortilège qui avait pétrifié ainsi

ce petit personnage souriant dans son sommeil.

(temple bouddhiste Otagi Nenbutsu-ji, quartier d'Arashiyama, Kyoto, Japon)

 

080 (2)

  Ils atteignirent enfin la rive,

où de belles inconnues se prélassaient.

(vitrine près de la piazza Navona, Rome)


056

 

Certaines n'avaient pas hésité à se baigner nues dans les eaux du lac.

(Domaine national de St.Cloud)

 

010

 

Un premier chien donna soudain le signal de la fête,

(Domaine national de St.Cloud)


004a

 

bientôt suivi par un autre,

(fontaine de la piazza del Campo, Sienne, Italie)

 

004

 

puis par un autre,

(parc du château de Versailles)

 

004b

 

puis par un autre encore.

(Domaine national de St.Cloud)

 

005c (3)

 

C'est alors que tous les animaux se mirent de la partie : les grenouilles..

(parc du château de Versailles)


003

 

les lions..

(parc du château de Versailles)

 

012

 

les griffons.

(domaine national de St.Cloud)

 

P1000140

 

De magnifiques chevaux s'ébrouaient dans un nuage d'écume.

(parc du château de Versailles)

 

005c (2)

 

Peu à peu, la folie gagna tous les habitants du jardin.

(parc du château de Versailles)

 

005d (2)

 

Ces plaisirs aquatiques..

(parc du château de Versailles)

 

005d

 

.. semblaient les transporter de joie.

(parc du château de Versailles)


005b (4)

 

Alice se sentit gagnée par la frénésie ambiante..

(parc du château de Versailles)

 

080 (4)

 

Elle eut un moment l'impression d'être transportée

plusieurs siècles en arrière.

(vitrine près de la piazza Navona, Rome)


P1000113

 

Elle se plongea avec délice dans l'onde rafraîchissante

(parc du château de Versailles)

 

005b (5)

 

et perdit toute notion de temps et de lieu.

(parc du château de Versailles)

 

005a

 

mais bientôt cette pluie délicieuse ne tarda pas à se tarir.

(parc du château de Versailles)


Fuite 112

 

La fête s'interrompit brusquement.

Dans l'eau redevenue calme, Alice voulut regarder son image,

mais ce qu'elle vit la remplit d'effroi.

(montage à partir de 'La jeune fille courant' de Kurt Gebauer - parc du Middelheim, Anvers)


798bis

 

L'Elfe avait disparu et tout, autour d'elle, semblait maintenant abandonné.

(parco Quinta y Normal - Santiago du Chili)


098b (2)-copie-1

 

Les feuillages avaient pris un aspect  fantasmagorique,

(parc municipal de Nervi, Italie)


100-copie-1

 

Les arbres ressemblaient à de gigantesques pieuvres.

(Domaine National de St.Cloud)

 

Middelheim 2

 

D'inquiétantes figures apparurent

(Germaine Richier - 'La Mante religieuse' - parc du Middelheim, Anvers)

 

100 (2)

 

qui terrorisèrent Alice.

(Reinhoud D'Haese - 'Lynch' - parc du Middelheim, Anvers)

 

030 (1)

 

Elle eut la sensation que des esprits malveillants

observaient ses moindres gestes.

(arbre mort - réserve de Sossusvlei, Namibie)

 

19bis

 

Elle rebroussa chemin, mais les rencontres qu'elle fit désormais..

(Vic Gentils - 'statue du bourgmestre Lode Craeybeckx' - parc du Middelheim, Anvers)

 

Middelheim 20

 

.. se révélèrent angoissantes.

(Aristide Maillol - 'La rivière' - parc du Middelheim, Anvers)

 

Geole

 

De quel crime ce malheureux avait-il été jugé coupable ?

(Gustav Seitz - 'François Villon' - parc du Middelheim, Anvers)

(Nadine Lecubin - 'sans titre' - Paris, FIAC 2007)

 

Middleheim 19

 

Alice comprit alors que le jardin était ensorcelé.

(Hans Wimmer - 'Jeune fille debout' - parc du Middelheim, Anvers)


Peur

 

Une peur intense l'envahit.

(Kurt Gebauer - 'Jeune fille courant' - parc du Middelheim, Anvers)

 

Fuite 31

 

Elle courut de toutes ses forces, le plus vite qu'elle put.

(Kurt Gebauer - 'Jeune fille courant'' - parc du Middelheim, Anvers)

 

DSCN2748.JPG

 

Comment Alice parvint-elle à s'échapper du jardin maléfique,

elle serait bien en peine de le dire, mais le fait est qu'elle put

regagner saine et sauve son bel étang.

Son ami Hans avait pris soin de sa petite tortue en son absence.

(jardin japonais de l'île Marguerite, Budapest)


DSCN2756

 

Alice se jura bien cette fois

de ne plus jamais abandonner son paisible domaine.

(jardin japonais de l'île Marguerite, Budapest)


 

 

Ainsi se termine l'incroyable aventure

d'Alice dans le jardin enchanté.


Repost 0
21 juin 2010 1 21 /06 /juin /2010 20:20

J'adore les jardins et j'en ai arpenté beaucoup, un peu partout.

Lorsqu'ils sont peuplés de statues, alors ils deviennent magiques

et incitent à la rêverie.

Ce conte doit beaucoup à ces lieux merveilleux où l'art et la nature

cohabitent, et tout particulièrement au parc du Middelheim à Anvers,

où l'héroïne, inspiratrice de cette fiction, semble toujours courir

joyeusement à la rencontre de quelque chose ou de quelqu'un

qu'il ne nous est pas donné de connaître.

 

013d (3)

 

C'était déjà l'automne, et la surface de l'étang

commençait à se couvrir de feuilles multicolores.

(Detmold, Allemagne)


080

 

Alice était bien lasse des sempiternelles doléances

de son amie la tortue.

(Jardin japonais de l'Ile Marguerite, Budapest)

 

069

 

Un beau jour, n'y tenant plus,

elle trompa la vigilance de son père..

(Georges Minne - 'Torse d'homme' - parc du Middelheim, Anvers)

 

100 (4)

 

..et courut explorer le monde alentour.

(Kurt Gebauer - 'Jeune fille courant' - parc du Middelheim, Anvers)

 

013c (2)

 

Par une petite porte laissée entr'ouverte..

(parc municipal de Nervi, Italie)

 

013b (3)

 

Alice pénétra bientôt dans un jardin

qui lui parût extraordinaire.

(Domaine national de St. Cloud)


013b (5)

 

Ce jardin était calme et d'une grande beauté

(National Botanical Garden, Kirstenbosch, Sth Africa)

 

013b (1)

 

Il y régnait une atmosphère étrange.

(Domaine national de St.Cloud)

(Georges Grard - 'Niobe' - parc du Middelheim, Anvers)


013b

 

Le temps semblait comme suspendu,

mais le plus incroyable était que toutes les saisons

paraissaient coexister dans le jardin en parfaite harmonie.

(Domaine national de St.Cloud)

 

013g (4)

 

On passait sans transition des bourgeons printaniers..

(Réserve naturelle du mont de Portofino, Italie)

 

013f (8)

 

.. aux splendeurs colorées de l'automne.

(parc du château de Rambouillet)

 

013g

 

A d'autres endroits, l'été déclinait sa palette infinie

de feuillages triomphants.

(Newbury, Berkshire, Angleterre)

 

013g (3)

 

Dans les sous-bois, les larges feuilles des fougères

jouaient avec la lumière.

(jardin botanique de l'île de Batz)

 

013f(1)

 

Alice était éblouie par tant de beauté.

(Giacomo Manzù - 'Pas de danse' - parc du Middelheim, Anvers)

 

061 (3)

 

Il y avait partout des fleurs étranges,

comme jamais elle n'en avait vues.

(iochrome - arboretum des Barres)

 

091 (1)

 

(aloès, jardin de la villa Ephrussi de Rothschild, St-Jean-Cap-Ferrat)

 

257

 

(protea - National Botanical Garden - Kirstenbosch, Sth.Africa)

 

017 (1)

 

(broméliacée - Jardim Botanico, Rio de Janeiro)

 

061 (5)

 

La diversité des espèces semblait infinie.

(datura - Luang Prabang, Laos)

 

DSCN0823

 

(feuillage, domaine national de St. Cloud)

 

059 (1)

 

Quel jardinier démiurge

avait donc créé ces formes improbables ?

(pavot - domaine national de St. Cloud)

 

021 (1)

 

(heliconia - Jardim Botanico, Rio de Janeiro)

 

092 (1)

 

Oiseau ou fleur ?

(strelitzia - jardin de la villa Ephrussi de Rothschild, St-Jean-Cap-Ferrat)

 

P1040022

 

Il y avait même un coeur flottant sur un étang

(victoria regina - Jardim Botanico, Rio de Janeiro)

 

095 (2)

 

Les arbres, également, ne ressemblaient en rien

à ceux qu'elle connaissait.

(araucaria - parc municipal de Nervi, Italie)

 

095

 

(tronc de ficus, parc municipal de Nervi, Italie)

 

088 (1)

 

Arbre ou reptile d'un autre âge ?

(écorce de palmier, Luang Prabang, Laos)

 

006

 

Mais ce qui rendait le jardin encore plus extraordinaire,

c'était bien ses hôtes étonnants.

(fontaine publique, Budapest)

 

008

 

Le ciel est bien sombre, je crois qu'il va pleuvoir

lui dit une dame qui s'abritait sous un grand parapluie.

('Femme avec parapluie' - Imre Varga, Budapest)

(Domaine national de St.Cloud)

 

014 (2)

 

Qui était donc cette élégante promeneuse ?

(Domaine national de St.Cloud)

 

013d (4)

 

Peut-être habitait-elle cette somptueuse demeure ?

(parc municipal de Nervi, Italie)

 

006 (5)

 

.. ou bien cette petite chaumière,

dissimulée sous une végétation exubérante ?

(parc municipal de Nervi, Italie)

 

007

 

Trop absorbées par leur bavardage,

les commères ne lui prêtèrent même pas attention.

(Charles Leplae - 'Deux femmes enceintes' - parc du Middelheim, Anvers)

 

017

 

.. ni d'ailleurs la belle inconnue

qui rêvait au bord du lac.

(Domaine national de ST.Cloud)

 

013a

 

Bien le bonjour !! l'interpella soudain une drôle de grenouille.

Prends donc cette jolie pomme en guise de bienvenue !

(Detmold, Allemagne)

 

091

 

Ne l'écoutes pas, c'est une radoteuse

dont le cerveau a la taille d'un petit pois,

lui lança ce bel athlète qui ressemblait à un empereur romain. 

(Domaine national de St.Cloud)


062 (2)

 

Alice poursuivit donc son chemin

à la rencontre des surprenants habitants de ce jardin fantastique.

Mon Dieu, quel vent !! s'exclama cette jolie passante.

On ne peut vraiment pas tenir son chapeau par un temps pareil !!

(Mark Macken - 'Avril' - parc du Middelheim, Anvers)

 

002

 

Au bord d'un étang couvert de nénuphars,

une petite sirène était plongée dans une profonde méditation.

(Henri Puvrez - 'Sirène' - Parc du Middelheim, Anvers)

(jardins de l'Alhambra, Grenade)

 

086

 

Les femmes, quant à elles...

(Domaine national de St.Cloud)

 

061

 

.. attachaient beaucoup d'importance à leur toilette.

(Mark Macken -'Toilette' - parc du Middelheim, Anvers)


082

 

Elles semblaient y consacrer le plus clair de leur temps..

(jardin de la villa Ephrussi de Rothschild, St-Jean-Cap-Ferrat) 

 

045

 

.. quelquefois même en bien étrange compagnie.

(Domaine national de St.Cloud)

 

080 (6)

 

Il y avait aussi le Monsieur au chapeau..

(Monument à Imre Nagy, Budapest)

 

014

 

.. qui ne quittait pas du regard la Dame du lac.

(Domaine national de St.Cloud)

 

013c (3)

 

Alice commençait à se sentir bien lasse.

Un banc lui apparût fort opportunément.

Elle décida alors de s'octroyer un peu de repos.

(parc municipal de Nervi, Italie)

 

 

Fin de la Première partie.

Repost 0

Présentation

  • : Mémoire de Rivages
  • Mémoire de Rivages
  • : Pourquoi ce blog? Pour ne pas oublier tous ces rivages, proches ou lointains, que j'ai connus, pour faire partager ces regards, ces visions, ces impressions fugaces, ces moments suspendus et qui ne se reproduiront plus, pour le plaisir de montrer des images et d'inventer des histoires, pour rêver tout simplement..
  • Contact

Profil

  • Jean-François
  • Amoureux invétéré des voyages, des tropiques, des bords de mer, des jardins, de la nature, de l'art etc.. etc..
  • Amoureux invétéré des voyages, des tropiques, des bords de mer, des jardins, de la nature, de l'art etc.. etc..

Recherche

Catégories